2020-04-24T09:24:45Z https://metropole.nantes.fr/files/live/sites/metropolenantesfr/files/images/actualites/egalite-sante-solidarite/coronavirus/cooperationcovid675.jpg

Actualités Publié le 24 avril 2020

Coopération internationale : Nantes soutient ses partenaires pour faire face au coronavirus

La Ville de Nantes travaille avec ses partenaires à Haïti, en Guinée, au Cameroun et au Sénégal pour aider les populations à faire face à la crise sanitaire.

La Ville de Nantes vient en aide à 4 villes africaines (Dschang au Cameroun, Kindia en Guinée, Rufisque au Sénégal, Ouidah au Bénin) et 12 villes en Haïti.
La Ville de Nantes vient en aide à 4 villes africaines (Dschang au Cameroun, Kindia en Guinée, Rufisque au Sénégal, Ouidah au Bénin) et 12 villes en Haïti.

Le 11 mars dernier, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) définissait l’épidémie de Covid-19 de pandémie, du fait de sa large diffusion à l’échelle mondiale. La crise sanitaire a frappé des territoires avec lesquels Nantes entretient des coopérations de longue date.

À Nantes, dans le cadre de nos actions de coopération internationale, nous sommes en lien avec nos partenaires depuis le début de cette crise, pour lutter contre cette pandémie et ses conséquences, dans une logique de soutien, de partage d’idées et d’actions.

Johanna Rolland, maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole.

Nantes vient notamment en aide à 4 villes africaines (Dschang au Cameroun, Kindia en Guinée, Rufisque au Sénégal, Ouidah au Bénin) et 12 villes en Haïti, membres de l’Association des maires de la Grand-Anse (AMAGA), afin de leur apporter informations, conseils et soutien pour effectuer des actions de sensibilisation et d'hygiène publique face au Covid-19.

Ces actions ont notamment permis d’aboutir au déblocage d’un fonds permettant de concevoir et diffuser des spots radio sensibilisant aux gestes barrières, ou encore d’acquérir des distributeurs de gel hydro-alcoolique pour les populations  de la ville de Dschang (Cameroun) et l’Amaga (Haïti). Grâce à ces réflexions croisées, Grand-Anse (Haiti) et Kindia (Guinée) vont de leur côté remplacer les réunions publiques par des sensibilisations par mégaphone.

Ce travail collectif va naturellement se poursuivre, dans l’esprit de solidarité et d’échange qui guide la coopération nantaise.

Johanna Rolland.

Dans le cadre de ses actions de coopération internationale, Nantes intervient habituellement au niveau des services essentiels nécessaires aux populations, avec des programmes de développement de services municipaux d’eau potable, d’assainissement, de gestion des déchets, d’énergie, d’environnement, d’hygiène et de santé publique...

 

Ça peut vous intéresser