2022-11-24T11:16:48Z https://metropole.nantes.fr/files/live/sites/metropolenantesfr/files/pdf/PHOTO%20CHANTIER/Grand%20Bellevue/Panneau%20rue%20dordogne.jpg

Actualités - Mis à jour le 24 novembre 2022

Nouveau paysage, nouveau partage, nouvelles circulations… au Grand Bellevue, la transformation se poursuit

Réaménagement de la place Mendès France, déconstruction de barres, rénovation énergétique et esthétique de résidences de logements sociaux, gymnase en construction, création de nouvelles liaisons… les projets urbains en cours, et à poursuivre en 2023, ne manquent pas au Grand Bellevue ! En ce moment, des travaux d’aménagement préparent un nouveau partage de l’espace public, où l’arbre prendra aussi sa place

Texte alternatif de l'image
Une partie du boulevard Jean Moulin actuellement en travaux - Novembre 2022

Les aménagements en cours sur une portion du boulevard Jean Moulin (entre les rues des Étangs et de l’Isère au Sud et rue de l’Hérault au Nord), aux Jardins de l’Hérault, ou rue de la Dordogne… s’inscrivent tous dans le projet d’un nouveau quartier Bellevue durable, aux espaces verts valorisés, où piétons et cycles peuvent évoluer de manière confortable et sécurisée. L’aménagement doit permettre une promenade continue sur le boulevard Jean Moulin, ou en lien avec la constellation d’équipements de quartier essentiels aux habitants (médiathèque, nouvelle Maison de Santé, futur gymnase, écoles).

EN QUOI CONSISTENT LES TRAVAUX EN COURS ET À VENIR ?

Un grand paysage qui poursuit sa rénovation et gagne en qualité d'usage

Dans cette étape de travaux, menée par Loire Océan Métropole Aménagement, rue de la Dordogne ou boulevard Jean Moulin, tous les réseaux sont mis à neuf ; puis les trottoirs, stationnements, bandes cyclables et voiries sont, tous ensemble, retravaillés.
 
L’espace public est entièrement réaménagé dans la même exigence écologique et esthétique que celle des espaces publics, déjà livrés en décembre 2021, autour de la nouvelle Maison de Santé : pavés joints enherbés en pied d’arbres, pavés en joints sable sur les circulations piétonnes, bancs en bois, attache-vélo…

 

Maison de Santé de Bellevue (2021) et son parvis pavé au 15 bis boulevard Jean-Moulin, angle rue de l’Hérault -  photo par © Céline Jacq
Maison de Santé de Bellevue (2021) et son parvis pavé au 15 bis boulevard Jean-Moulin, angle rue de l’Hérault - photo par © Céline Jacq

Création de 2 nouvelles voies de désenclavement au départ de la rue de la Dordogne

Le premier axe se dessine déjà au cordeau, à droite du futur gymnase en construction ! Il permettra aux automobilistes, cyclistes sur bandes cyclables et piétons de gagner directement le boulevard Émile Romanet depuis la rue de la Dordogne. À gauche du gymnase, une venelle parallèle (piétons, cycles et pompiers) sera aménagée à suivre, en 2023.

Création d'une nouvelle voie longeant le gymnase en construction et rejoignant la rue de la Dordogne et le Bd Emile Romanet
Création d'une nouvelle voie longeant le gymnase en construction et rejoignant la rue de la Dordogne et le Bd Emile Romanet

Des travaux utiles pour une meilleure gestion du cycle de l’eau

3 bassins successifs de rétention sont en cours de réalisation dans le projet de réaménagement du jardin des Associations. Un 4ème bassin est également réalisé au sud de la rue de l’Isère. Sur cette zone très imperméabilisée, la norme métropolitaine exige de créer ces bassins pour retenir l’eau pour qu’elle s’infiltre dans le sol et éviter un engorgement des canalisations d’eaux pluviales, voire de possibles inondations, lors d’épisodes de fortes pluies. L’emploi de revêtements en pavés, aux joints enherbés ou sable, permettra également l’infiltration des eaux de pluie et limitera le ruissellement.

Création de bassins de rétention le long du Bd Jean Moulin, à proximité de la Maison de Santé
Création de bassins de rétention le long du Bd Jean Moulin, à proximité de la Maison de Santé

C’est technique. On vous explique : les bassins de rétention

Les bassins de rétention fonctionnent par « surverses » successives : quand le premier bassin est rempli, c’est au suivant de se remplir, puis au 3e. La capacité des bassins de rétention est calculée sur des volumes de pluies décennales, ou parfois centennales, et à 90% du temps la dernière surverse ne sert pas, ou rarement lors de pluies d’orages exceptionnels.

C’est local. On l’emploie : le granit de « Bretagne »

Dans certains espaces verts, pour des éléments granit type blocs assises, pas japonais, habillage de murets… les architectes du projet ont souhaité travailler avec un granitier breton, la carrière d’Elven dans la Morbihan.
Un autre granit local occupera l’espace public : le granit du Sillon de Bretagne. Extrait du site lors des travaux souterrains, il sera réutilisé pour l’aménagement des dispositifs anti-stationnement en bordure d’espaces verts de voirie.

Une partie du granit extrait durant les travaux, sera réutilisé sur le chantier - Novembre 2022
Une partie du granit extrait durant les travaux, sera réutilisé sur le chantier - Novembre 2022

Un grand soin porté aux arbres présents et aux arbres futurs

Sur toutes les zones de travaux, des protections en bois sont mises en place autour des arbres existants notamment sur l’emprise du chantier des bassins de rétention en création. Sur la rue de la Dordogne, les sujets vieillissants et situés sur l’emprise des travaux, déjà retirés, vont bientôt être remplacés par de nouveaux de belle taille (circonférence de 16 à 18 cm mesurée à 1 mètre au-dessus du sol).
 
Les nouveaux arbres, en plus grand nombre sur l’espace public du Grand Bellevue, seront d’espèces particulièrement résistantes au changement climatique. Une sélection du service Nature & Jardins, qui a dû être réajustée et mieux adaptée à cette contrainte par suite des conditions climatiques extrêmes de l’été 2022.

Dispositif de protection des arbres durant les travaux sur les Jardins de l'Hérault - Novembre 2022
Dispositif de protection des arbres durant les travaux sur les Jardins de l'Hérault - Novembre 2022