2021-03-29T17:06:02Z https://metropole.nantes.fr/files/live/sites/metropolenantesfr/files/images/actualites/egalite-sante-solidarite/La%20fraternite/La%20Frat%20675.jpg

Actualités Publié le 29 mars 2021

La Fraternité s'adapte à la crise

L’association centenaire fait face à la crise sanitaire et sociale. Et déploie de nouvelles initiatives pour apporter entraide et solidarités.  

Olivier Saint Jalmes est attaché aux valeurs d’entraide de la Frat’ comme avec le Véti-bric, vestiaire solidaire (crédit photo : Romain Boulanger).
Olivier Saint Jalmes est attaché aux valeurs d’entraide de la Frat’ comme avec le Véti-bric, vestiaire solidaire (crédit photo : Romain Boulanger).

« On gagne sa vie avec ce que l’on reçoit, mais on la bâtit avec ce que l’on donne. » C’est avec cette citation de Winston Churchill inscrite sous le porche d’entrée de La Fraternité, que l’on pénètre dans ce lieu érigé avant la Première Guerre mondiale au 3 rue Amiral-du-Chaffault. À quelques encablures de la place Mellinet. « Ici, la Fraternité s’est toujours adaptée aux besoins des personnes en difficulté. Avec un fil rouge permanent : l’humain au cœur de l’entraide », explique Olivier Saint Jalmes, vice-président de l’association et dont les parents ont été également bénévoles.

L’accueil pour tous

La Fraternité, forte d’une centaine de bénévoles, développe plusieurs actions pour lutter contre la précarité. Prévention dans le domaine de la santé, accompagnement scolaire, alphabétisation pour les migrants, vestiaire solidaire et aide alimentaire : « La Frat’ » comme on la nomme, répond aux besoins de bénéficiaires dont le nombre a grandi avec la crise.

« Nous nous adaptons depuis un an. Nous avons mis en place un « solidèj » en partenariat avec la Banque alimentaire et Pain partagé. Et pour lutter contre l’illectronisme, nous avons lancé un atelier à la fin de l’hiver. Avec la dématérialisation des démarches administratives, c’est un problème pour pas mal de personnes, notamment en situation de précarité. Nous offrons l’accès à internet et un accompagnement à son utilisation. »  Une fois par semaine, une agente du CCAS de la Ville de Nantes est présente dans ce cadre, « en soutien », souligne Olivier Saint Jalmes.
« Notre plus grande fierté ? Ce sont des personnes que nous accueillons et qui deviennent bénévoles. Et l’accueil, c’est notre moteur, des gens à la rue aux gens de la rue du Chaffault. » Le foyer d’hébergement de la Fraternité, qui compte 19 chambres, rappelle également que des générations de militants et bénévoles ont contribué et contribuent à l’insertion de personnes abîmées par les épreuves de la vie. Sans rogner la convivialité et la chaleur humaine.   

À noter

  • La Fraternité / 3 rue Amiral-du-Chaffault à Nantes
  • Contact : 02 40 69 37 63