2022-06-23T15:16:26Z https://metropole.nantes.fr/files/live/sites/metropolenantesfr/files/images/actualites/logement-urbanisme/grand%20bellevue/mendesfrancesynthese800.jpg

Actualités Publié le 23 juin 2022

[Vidéo] Grand Bellevue : voici comment Mendès-France va se transformer

Nouvelle étape pour le Grand Bellevue : la place au cœur du quartier va se métamorphoser d'ici 5 ans. Les habitants ont découvert les grandes lignes du projet en réunion publique, le 22 juin : un grand mail planté, une offre commerciale rénovée, des logements diversifiés et plus de nature en ville.

« Mendès-France sera le centre actif du quartier, la place centrale du village.» Johanna Rolland, maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole et Bertrand Affilé, maire de Saint-Herblain et vice-président de Nantes Métropole, ont ainsi résumé l'enjeu de ce projet emblématique, au public venu s'informer en nombre, mercredi 22 juin. À 15 minutes du centre-ville de Nantes et à 10 minutes d'Atlantis, la restructuration de la place Mendès-France est une étape très attendue par les habitants du Grand Bellevue : « Commerces de proximité, nature en ville et sécurité sont les attentes majeures selon notre enquête », indique le conseil citoyen de Bellevue.

Un grand mail planté Est-Ouest

Fini les barres d'immeuble qui coupent la place Mendès-France du reste du quartier. Un nouveau mail planté va traverser la limite communale d'Est en Ouest et ouvrir des perspectives depuis le square de la Sensive, côté Saint-Herblain, jusqu'au square des Rossignols, côté Nantes. Les immeubles Dax et Rossignols seront démolis à partir de 2023 pour laisser place à quatre nouveaux îlots de logements. « Au total, 256 logements seront réhabilités, 104 détruits et 300 nouveaux créés avec une offre diversifiée : pour les seniors, en accession sociale et en logement libre », indique Magali Volkwein, urbaniste de l'agence D&A qui pilote la transformation du Grand Bellevue.

 

 

Marché et Poste maintenus

Les commerces seront regroupés en rez-de-chaussée des nouveaux immeubles, côté Nantes. « Nous négocions en ce moment avec les commerçants en place qui ont un projet, nous allons aussi diversifier l'offre », indique Johanna Rolland. Le marché de Bellevue sera relocalisé près du tramway : 90% des linéaires seront conservés. Autre attente majeure des habitants : La Poste va bien rester sur le site. Repositionnée le temps des travaux sur le boulevard Romain-Rolland, elle reviendra au centre de la place dès 2026. Côté Saint-Herblain, un nouvel immeuble de bureaux accueillera un centre de formation : « Il sera dédié à des métiers en tension : le numérique, le soin et le médico-social », précise Bertrand Affilé.

Conserver une offre commerciale le temps des travaux

L'ensemble des rues et espaces publics autour de Mendès-France seront requalifiés avec la création d'un axe vélo dédié le long du boulevard Winston-Churchill et le réaménagement du pôle de transport. Pour conserver le maximum d'offre commerciale le temps des travaux, le marché de Bellevue restera ouvert tous les mardis et vendredis. Un marché alimentaire supplémentaire viendra compléter l'offre côté Nantes les lundis et mercredis.

Place de la nature : les habitants seront concertés en 2023

Atouts nature majeurs du projet, les squares de la Petite-Sensive et des Rossignols seront réaménagés. L'objectif est aussi de désimperméabiliser au maximum les sols de la future place pour s'adapter au changement climatique. En conclusion de la réunion publique, Johanna Rolland a d'ailleurs invité les habitants à participer à une concertation : « En 2023, nous allons concevoir avec vous l'aménagement du futur square des Rossignols et rechercher des moyens de mieux mettre en lien les espaces verts du quartier. C'est en s'alliant tous que nous pourrons transformer ce quartier : habitants, associations, entreprises et force publique. »

L'info en +

La sécurité, un enjeu travaillé avec la Police nationale

La place Mendès-France est un lieu de deal important. Depuis septembre 2021, le Schéma local de tranquillité publique prévoit la présence renforcée de la Police nationale et une lutte renouvelée contre les trafics. « Nous accompagnons aussi les urbanistes sur la sécurité du nouvel environnement Mendès-France pour en faire un quartier paisible, où il fait bon vivre », souligne Nicolas Jolibois, directeur départemental de la sécurité publique.