2022-10-11T14:28:05Z https://metropole.nantes.fr/files/live/sites/metropolenantesfr/files/images/actualites/deplacements-stationnement/Semitan/3%20tramways_800.jpg

Actualités Publié le 11 octobre 2022

Des tarifs plus solidaires pour se déplacer

Les élus métropolitains ont voté vendredi 7 octobre 2022 l’augmentation des seuils d’éligibilité à la tarification solidaire des transports. Le nombre de bénéficiaires, 60 000 aujourd’hui, pourrait doubler.

La révision du barème d’accès au dispositif métropolitain va bénéficier en particulier aux ménages à revenus moyens.
La révision du barème d’accès au dispositif métropolitain va bénéficier en particulier aux ménages à revenus moyens.

Permettre aux personnes aux revenus modestes d’accéder au réseau nantais de transports en commun : c’est le principe de la tarification solidaire, qui fait que chacun paie son abonnement en fonction des ressources du foyer – plus précisément selon le quotient familial (QF) calculé par la CAF. Mis en place en 2016, le dispositif concerne aujourd’hui près de 60 000 habitantes et habitants de la métropole, 57% bénéficiant même de la gratuité.

Réunis en conseil métropolitain, les élus ont acté la révision du barème d’accès au dispositif, afin qu’il puisse toucher plus d’habitantes et habitants. Les nouvelles dispositions seront appliquées à compter de mai 2023. Elles constituent un nouveau geste pour le pouvoir d’achat, après la réduction de 20% sur les abonnements Tan et l’instauration de la gratuité des transports en commun le week-end. Le coût pour la collectivité est estimé à environ 600 000€ en année pleine.

Moins d’effets de seuil

60 000 habitants et habitantes supplémentaires pourraient bénéficier de la tarification solidaire, grâce à cette révision qui, dans le détail, inclut :

L’augmentation du plafond maximal et la création d’un 4e seuil permettent d’atténuer les effets de seuil pour les ménages modestes (certains bénéficiaires du RSA, retraités, actifs percevant le SMIC, couples, etc.) dont le QF se situait juste au dessus de 600. « Il y avait de nombreux ménages un peu au-dessus des seuils, et ne bénéficiant d’aucune réduction », justifie Bertrand Affilé, vice-président délégué aux déplacements. Enfin, la création de nouvelles tranches permet de soutenir le pouvoir d’achat des ménages aux revenus moyens, un enjeu de taille pour cette rentrée.

1 TARIFICATION SOLIDAIRE MOBILITÉ.jpg

Deux exemples pour comprendre

Cas n°1. Un couple avec deux enfants de 18 à 26 ans paye quatre abonnements Tan. Il dispose d’un revenu mensuel net de 2 100 €, soit un QF de 700. Avec la tarification solidaire, une réduction peut s’appliquer sur chaque abonnement : 70% pour chaque adulte et 50% pour chaque enfant. Économie : 927 € par an (NB : la part employeur n’est pas prise en compte dans ce calcul).

Cas n°2. Un couple sans enfant paye deux abonnements. Avec un revenu mensuel net de 1 700 €, le ménage atteint un QF de 850. Chaque abonnement peut bénéficier de 30 % de réduction, soit une économie de 300 €/an (part employeur non comprise).

La tarification solidaire étendue à la location MonBicloo

En plus du dispositif dédié aux transports en commun, les élus métropolitains ont voté une tarification solidaire dédiée à l’offre de location de vélo MonBicloo. Elle sera appliquée dès décembre 2022 pour les sept types de vélos disponibles, et vient compléter les aides à l’achat de vélos pour les particuliers, décidées au conseil métropolitain de juin 2022. Les réductions possibles vont de 30 à 90% – soit, pour un ménage au QF de 350 ou moins, une location de VAE pour seulement 2,50€ par mois.

Pour rappel, Nantes Métropole a aussi voté en juin 2022 la mise en place d’aides à l’achat de vélos pour les particuliers. Le dispositif démarre le 1er mars 2023 et concernera tous les vélos achetés à partir du 2 janvier 2023.

La Métropole a enfin acté l’augmentation du parc de vélos à assistance électrique MonBicloo, avec 300 vélos supplémentaires attendus en 2024. Le prix de location d’un VAE, en tarif plein, augmente de 5 €/mois pour l’usager.

La billettique Tan va évoluer

Nantes Métropole a autorisé la Semitan à lancer les procédures de marché pour faire évoluer sa billettique. Une partie des titres de transport papier devient en effet obsolète, ce qui oblige le transporteur nantais à remplacer des distributeurs de titres à quai et des valideurs mécaniques. Montant global de l’opération :  7 M€ TTC. Plusieurs supports permettront à terme d’utiliser les transports en commun, dont un nouveau billet papier sans contact.