2022-10-06T16:34:41Z https://metropole.nantes.fr/files/live/sites/metropolenantesfr/files/images/actualites/deplacements-stationnement/deux-roues%20motorises/Livraison%20v%c3%a9lo%20%c2%a9%20Patrick%20Gar%c3%a7on.jpg

Actualités Publié le 06 octobre 2022

Un pacte pour améliorer les livraisons en ville

Les élus métropolitains ont voté le 7 octobre 2022 un « pacte pour une logistique urbaine durable et résiliente », au terme d’un travail effectué en lien avec les professionnels du territoire.

Le pacte vise ainsi à transformer concrètement la logistique urbaine sur la métropole pour qu’elle soit « économiquement, environnementalement et socialement durable ». © Patrick Garçon
Le pacte vise à transformer concrètement la logistique urbaine sur la métropole pour qu’elle soit « économiquement, environnementalement et socialement durable ». © Patrick Garçon

Ces quelques chiffres donnent la mesure de l’enjeu : 300 000 mouvements de marchandises ont lieu chaque semaine sur la métropole nantaise, dont 20% dans le cœur d’agglomération. Au niveau national, le transport de marchandises en ville est responsable de 20% du trafic mais de 30% de l’occupation de la voirie et 50% des émissions de particules fines liées à la circulation. « Le secteur, en plein boom, n’est pas toujours respectueux des salariés », complète Johanna Rolland, présidente de Nantes Métropole.

Comment faire pour concilier cette logistique urbaine avec les impératifs environnementaux, économiques et sociaux actuels ? La question était au centre des 17 ateliers thématiques organisés en 2021 et 2022 par Nantes Métropole avec les acteurs économiques du territoire. Objectif, s’accorder sur un plan d’actions partagé autour de plusieurs thématiques – optimisation des livraisons, conditions de travail, utilisation d’énergies plus propres, de l’espace public…

Au final, le pacte décline 58 actions, dont « 11 vont être mises en œuvre à court terme », explique Thibaut Guiné, élu métropolitain en charge de la logistique urbaine. Cette démarche est aussi un point d’appui important pour interpeller l’État sur des sujets qui relèvent de ses compétences, tels que la réglementation des dark-stores et des dark-kitchens (magasins ou cuisines existant uniquement en ligne et n’utilisant un local que pour la livraison).

Les premières actions déployées

Télécharger le Pacte de logistique urbaine (pdf)

Du pas-de-porte à l’Europe

Le « pacte pour une logistique urbaine durable et résiliente » s’inscrit dans la continuité des actions déjà engagées par Nantes Métropole en faveur de la logistique urbaine. En 2018, l’appel à projet FLUX avait permis de distinguer des projets innovants autour du transport et services fluviaux. Une nouvelle réglementation livraison en centre-ville de Nantes, favorisant les véhicules plus propres, a été mise en place en 2021. La collectivité a en outre été l’une des premières à s’engager dans le programme Initiatives territoriales pour une logistique urbaine durable (InterLUD), coordonné par Logistic Low Carbon et le Cerema, et fait partie du consortium du projet européen Decarbomile, en pointe sur ces mêmes sujets.