2022-10-06T16:52:01Z https://metropole.nantes.fr/files/live/sites/metropolenantesfr/files/images/actualites/nature-environnement/paysages%20nourriciers/fete-recoltes-800.jpg

Actualités Publié le 06 octobre 2022

Nantes, Paysages nourriciers : bénévoles et bénéficiaires fêtent la fin des récoltes

La 3e saison de ces potagers solidaires touche à sa fin. Durant deux jours, 150 habitants et enfants venus de l’ensemble des quartiers nantais ont participé à la dernière grande récolte de la saison, au parc du Grand-Blottereau.

Les 5 et 6 octobre, plus de 150 habitants des quartiers nantais se sont relayés dans les champs de culture de la pépinière municipale pour ramasser les 2500 courges et 1200 choux plantés par les jardiniers municipaux. © Garance Wester
Les 5 et 6 octobre, plus de 150 habitants des quartiers nantais se sont relayés dans les champs de culture de la pépinière municipale pour ramasser les 2500 courges et 1200 choux plantés par les jardiniers municipaux. © Garance Wester

Depuis maintenant trois ans, à Nantes, les jardiniers municipaux cultivent, avec l’aide d’associations et d’habitants bénévoles, des légumes locaux qui sont ensuite distribués gratuitement aux foyers ayant de petits revenus. L’idée, lancée dans l’urgence à la sortie du premier confinement pour soutenir les familles fragilisés par la crise sanitaire, s’enracine et séduit. « Les gens sont contents d’avoir des produits frais dans leur panier », assure Zohra, qui aide chaque mardi à la distribution des colis alimentaires avec le Marché alternatif de Bellevue. Elle-même bénéficie des légumes récoltés dans les 24 potagers disséminés dans les quartiers de Nantes : « Je fais des soupes, les enfants apprécient, et ça fait des économies ».

Joyeuse, la Fête des récoltes était cette année animée par un duo de comédiens farfelus. © Garance Wester
Joyeuse, la Fête des récoltes était cette année animée par un duo de comédiens farfelus. © Garance Wester

« Le vert, c’est bon pour la santé et pour les yeux »

Doublement impliquée dans l’aventure de Nantes, Paysages nourriciers, Zohra ne s’est fait fait prier pour participer à la dernière récolte de la saison, mercredi 5 et jeudi 6 octobre au Grand-Blottereau. « C’est une belle journée !, apprécie-t-elle, tout sourire. Le vert, c’est bon pour la santé et les yeux. Et on rencontre des gens ». Comme Zohra, pendant deux jours, plus de 150 habitants de Bellevue, Malakoff, Nantes Nord, du Breil, de Nantes Sud ou encore de l’île de Nantes se sont relayés  dans les champs de culture de la pépinière municipale pour ramasser les 2500 courges et 1200 choux plantés au début du printemps par les jardiniers municipaux. La récolte, rythmée par un duo de comédiens farfelus, est joyeuse. Des mères de familles, des enfants des centres de loisirs, des seniors s’activent en suivant les recommandations de Christophe : « Une équipe s’occupe de mettre les choux dans les cageots, l’autre va couper les tiges des courges avec le sécateur. Gardez bien le pédoncule, insiste le jardinier municipal, c’est important pour la conservation ».

Les habitudes alimentaires évoluent

Pas de temps mort. Après la cueillette, les apprentis paysans filent ensuite visiter le potager tropical, déguster une confiture de tomates vertes cultivées sur place, profiter d’un atelier pour apprendre à reconnaître les légumes ou confectionner une infusion avec les plantes aromatiques du jardin. En fin de parcours, chacun repart avec un sac en toile rempli de légumes et un livret de recettes pour les cuisiner chez soi. « Cette grande récolte est le point d’orgue de la saison, observe Yannick Le Perff, référent solidarité sur le quartier Bellevue. Cela permet de sortir du quartier et de partager des choses ensemble autour du jardinage et de l’alimentation saine. Le potager, c’est aussi un moyen de se sentir bien dans sa tête ». « Une thérapie », résume un des petits mots laissés sur l’arbre à palabre mis à disposition des participants pour s’exprimer sur ce que leur procure la cuisine et le jardinage.

Cet été, malgré la sécheresse, 10 tonnes de légumes ont été récoltées et distribuées gratuitement à plus de 1500 ménages nantais. © Garance Wester
Cet été, malgré la sécheresse, 10 tonnes de légumes ont été récoltées et distribuées gratuitement à plus de 1500 ménages nantais. © Garance Wester

« On ne va pas se mentir, cette initiative ne va pas nourrir les habitants, souligne Eric Pairel, directeur du centre socioculturel de Bellevue, qui anime le potager solidaire du Jamet. Mais elle fait bouger les lignes. Une vraie dynamique s’est créée autour des potagers et de ces distributions alimentaires en circuit court. On n’a jamais eu autant de monde à fréquenter le centre socioculturel ! ». Ces jardins nourriciers, où l’on se retrouve entre voisins, alimentent le lien social et la convivialité. Chacun vient quand il veut, sans aucune obligation, pour gratter la terre, apprendre à jardiner, bien manger ou simplement s’aérer et se vider la tête. « La priorité des habitants restent d’avoir des aliments pas chers. Mais il y a des petites victoires. Certains évoluent dans leurs habitudes alimentaires » , constate Eric Pairel.

Ça peut vous intéresser :
[Vidéo] Envie de jardiner et de faire une bonne action ?

L’édition 2022 en 5 chiffres

24 potagers répartis sur les 11 quartiers de Nantes, dont 12 animés par les associations et 12 par les jardiniers municipaux

7000  m² cultivés à l’échelle de la ville

10 tonnes de légumes produites cet été, malgré la sécheresse

1500 ménages nantais bénéficiaires directs lors des 180 distributions de légumes organisées dans les quartiers

150 ateliers et animations proposés autour des potagers