2019-09-05T09:54:04Z https://metropole.nantes.fr/files/live/sites/metropolenantesfr/files/images/actualites/nature-environnement/agronaute/agronaute675.jpg

Actualités Publié le 05 septembre 2019

L’Agronaute, une ferme urbaine et pédagogique s’installe dans l’ancien MiN

Porté par l’association La Sauge, ce projet pédagogique et solidaire préfigure la ferme urbaine des 5 Ponts. Il ouvre ses portes au public samedi 7 septembre.

L’agronaute teste des cultures de légumes et herbes aromatiques sur bottes de paille.
L’agronaute teste des cultures de légumes et herbes aromatiques sur bottes de paille.

Dans la halle aux fleurs de l’ancien Marché d’intérêt national, sur l’île de Nantes, le son des perceuses et des scies électriques rythme les derniers jours de la préparation. Dès le samedi 7 septembre, une nouvelle ferme urbaine et pédagogique ouvrira ses portes. Le sprint final est lancé pour être prêts dans les temps. “C’est chargé en travail, mais de jour en jour, on voit l’Agronaute prendre forme", sourit Antoine Devins, ingénieur agronome et cofondateur de l’association la Sauge avec Swen Deral.

L’Agronaute, c’est un espace de 3500 m2 dédié à l’agriculture urbaine, qui préfigure la ferme urbaine des 5Ponts, qu’exploitera la Sauge. “Aux 5Ponts, on travaillera sur une serre de 1000 m2 sur le toit d’un immeuble, et un espace de 3000 m2 au sol, poursuit Antoine Devins. Il se trouve que l’immeuble sera prêt à l’été 2020, et l’espace au sol en 2023. Or on a besoin des deux surfaces en même temps pour être viable économiquement. On nous a donc proposé de venir investir cette serre pour tester le modèle, mettre en marche la ferme urbaine avant même de s’y installer.”

Jardin sur bottes de paille et micropousses

Sous la verrière de la serre, le vert est déjà bien implanté : des jardins pédagogiques, montés sur des bacs, un jardin sur bottes de paille, où poussent aujourd’hui tomates, basilic, concombres… et une pépinière, destinée à produire des micropousses, commercialisées ensuite auprès de restaurateurs, et des plants qui seront utilisés dans les premiers jardins ou vendus à la boutique. L’Agronaute accueillera également un espace de restauration/épicerie.

“ On a eu les clefs du lieu en mars, et dès le 1er avril on a installé les bottes de paille. Il a fallu démarrer vite pour avoir déjà quelque chose pour la première saison parce que le végétal demande pas mal d’étapes. Il y a beaucoup de tests à faire. On a semé et planté une très grande variété de légumes et on a pu voir ce qui fonctionnait et ce qui fonctionnait moins. Il faut observer comment la serre fonctionne, comprendre l’outil que l’on a et adapter les plantes et systèmes de culture en fonction. ”

Dès samedi 7 et pour deux mois avant une pause hivernale, l’Agronaute proposera des ateliers tous les mercredis pour les enfants (de 16h à 18h), et pour adultes (de 18h à 20h).

Un moyen de reconnecter ville et campagne

“Le but est de faire venir les gens ici pour leur faire découvrir l’agriculture urbaine et l’agriculture traditionnelle, résume Antoine Devins. On voit l’agriculture urbaine comme un moyen de reconnecter la ville et la campagne. En créant ces fermes urbaines, on souhaite qu’un maximum de gens viennent découvrir les modes de culture, les saisons… Cela permettra aussi de dire qu’il y a des paysans aux portes de Nantes, autour des villes, qui font une agriculture nourricière de qualité, avec des produits de saison. C’est eux qui vont nous nourrir, nous on n’est pas là pour cela, mais pour être un relais. On souhaite une pédagogie récréative, que les gens viennent passer un bon moment et apprendre des choses.”

L’Agronaute accueillera en outre trois associations résidentes,  la Tricyclerie (collecte de déchets et production de compost), l’Atelier moins mais mieux (designers concepteurs et constructeurs de projets respectueux de l’environnement), et les Gueules de bois (atelier partagé de fabrication en bois). Et il vivra aussi au travers de colloques et d’événements culturels en soirée, du jeudi au dimanche.

À noter

Une journée de lancement animée

Pour l’ouverture, l’équipe de l’Agronaute a concocté une programmation qui donnera un aperçu de ce que sera le lieu. Visites du lieu, ateliers jardinages pour enfants et adultes, mais aussi ateliers bien être par les femmes océanes, qui viendront ensuite tous les jeudis à partir de 15h30 pour des massages, du shiatsu, de la méditation, du yoga… Les associations résidentes proposeront un atelier de fabrication de jardinières. Et le samedi soir, apéritif et dj set.

Samedi 7 et dimanche 8 septembre, de midi à 20h à l’Agronaute, rue du Sénégal à Nantes.

 

Ça peut vous intéresser