Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



ACTUALITES

Entretien avec Manfred Neun, président de la Fédération Européenne Cycliste

Suite au prix Nantes Capitale verte de l’Europe 2013, Nantes accueillera le forum mondial Velocity en 2015. Entretien avec Manfred Neun, Président de la Fédération Européenne Cycliste (ECF), qui fédère plus de 80 associations européennes.

Pouvez-vous nous expliquer ce qu’est Velocity ? 
Manfred NEUN
: « Velocity est la plus importante et la plus influente conférence mondiale sur le thème du cyclisme qui se tient chaque année depuis 1980. Depuis 2009, la conférence a lieu sur une base annuelle alors qu’auparavant, elle n’avait lieu que tous les deux ans. De plus, nous avons désormais un format international puisque la conférence s’est déroulée à Copenhague en 2010, à Vancouver en 2012, et se tiendra à Adélaïde en Australie du Sud en 2014. En 2013, l’Europe était  à l’honneur et c’est pourquoi nous étions à Vienne. »

En quoi consiste votre travail et quel est votre objectif principal ?
Manfred NEUN
: « Laissez-moi vous citer trois sujets très importants sur lesquels nous travaillons. Le premier est que nous sommes une fédération de coordination. Il y a de plus en plus d’associations de cyclistes et nous travaillons par conséquent pour nos membres. S’ils ont des questions d’ordre politique ou des récriminations, s’ils se posent des questions concernant une loi, ils s’adressent à nous pour avoir une réponse. Nous sommes un support pour eux. Nous les soutenons aussi dans leur développement et dans leur participation au développement.
Le second est que nos membres recherchent notre expertise d’un point de vue politique, spécialement quand cela touche à l’Union Européen, à la commission, au comité économique par exemple. Les grandes villes en forte croissance dans le monde nous consultent aussi pour notre expertise. Elles se rendent de plus en plus compte qu’elles ont vraiment besoin du vélo pour leur développement.
Le troisième est que nous développons différentes activités dont la plus importante est le Wheel city qui permet d’excellents échanges sur différents aspects depuis des années. Nous gérons également le développement de l’Euro velo cycle groups, qui est un réseau européen. Nous en sommes à la 6e édition. Nous avons de plus en plus de réseaux de villes en faveur du vélo, partout dans le monde. Nous avons également un réseau international scientifique qui étudie l’impact du vélo. À part cela, nous sommes engagés dans d’autres activités et projets, dont des projets cofondés avec la Commission européenne. »

Que demandez-vous aux villes qui vous reçoivent ?
Manfred NEUN
: « La ville ne doit pas être considérée uniquement comme accueillant une conférence. Elle doit être  comprise comme un outil de développement pour promouvoir le vélo. Cela signifie que nous attendons de la ville  – et que nous négocions avec elle pour cela – un développement sérieux. La conférence doit être considérée comme le déclencheur pour stimuler le développement, en se basant sur ces deux étapes, afin de s’assurer que la 3e étape fonctionnera et qu’il y aura un bon développement du vélo en ville. Paris a accueilli la conférence en 2003, après que la ville a déjà mis en œuvre le développement du vélo. Depuis, nous avons atteint un niveau bien supérieur. Cela veut dire que les concurrents nous proposent des plans de développement bien meilleurs, avec plus d’idées et de meilleure qualité de la vision de ce qu’ils peuvent faire. Nous sommes certains que ces conférences améliorent la situation de la ville et de tout le mouvement cycliste. »

Pourquoi est-il important de développer la présence du vélo dans les villes modernes aujourd’hui?
Manfred NEUN
: « Je pense que le meilleur exemple peut être pris chez Jeffrey Sachs, consultant spécial pour les questions économiques auprès de Ban Ki-Moon, secrétaire général des Nations Unies. Il a dit il y a 3 ans, en 2011, à Kiev, “En Amérique, nous avons une voiture par habitant. Si les Chinois font la même chose, il n’y aura pas assez de places de parking. Cela montre les limites de la voiture comme mode de transport motorisé. De même, les villes investissent beaucoup dans les transports publics. Nous n’avons pas assez d’argent pour satisfaire les besoins nécessaires.  Nous avons une chance de survivre, uniquement si nous arrivons à trouver un bon équilibre entre les transports motorisés, les transports publics et la mobilité active (vélo, piéton). Sinon, nous n’avons aucune chance. Cela explique la demande grandissante pour la mobilité active. Dans le monde, les villes peuvent apprendre les unes des autres.  On a aussi remarqué qu’il y avait une corrélation étroite entre la qualité de vie et le développement du vélo. Voilà les sujets qu’aborde la conférence annuelle Velocity. »

Pourquoi avoir fait le choix de Nantes ?
Manfred NEUN : « Nantes a été élue à une très large majorité, elle a gagné la procédure de sélection. C’était une bonne compétition dans laquelle plusieurs villes de bonne qualité se sont affrontées. Elles ont toutes présenté un schéma directeur, et affirmé que d’ici à la tenue de Velocity, elles investiraient et amélioreraient la place du vélo par un train de mesures. Nantes a su nous montrer que son développement était sérieux sur plusieurs aspects. Ils nous ont montré qu’ils s’investissaient non seulement pour que la conférence soit un succès, mais aussi pour qu’il y ait un effet écologique de Velocity avec des résultats concrets pour la population vivant dans la région. Nous devons, bien sûr, nous faire mutuellement confiance. Mais je peux dire que d’ores et déjà nous avons initié une très bonne  collaboration avec Nantes Métropole et je suis convaincu que la ville s’investit dans le contenu de son développement, en nous aidant dans le contenu de notre propre développement. Nous utilisons nos potentiels communs et développons nos atouts pour que, l’année prochaine, Velocity soit en mesure de  présenter plus de choses qu’elle ne l’a fait jusqu’à maintenant.  Nantes est sur la bonne voie, nous pouvons déjà le voir dans certaines rues du centre-ville où de nombreux espaces sont réservés aux modes de transport doux. » 

Propos recueillis par David Pouilloux
Photos : Patrick Garçon

mise à jour le 14 mai 2014



Sur le web




Site web Velocity 2015: www.velo-city2015.com


Site web de l'ECF: www.ecf.com
Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48