Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Expressions politiques

Quelle ambition pour les modes de déplacements doux dans la métropole nantaise ?

Photo : Patrick Garçon Photo : Patrick Garçon
Une éco-métropole en mouvement

Groupe Socialiste, Radical, Républicain et Démocrate

Grâce à nos efforts quotidiens en matière de développement durable, Nantes Métropole est devenue Capitale Verte de l’Europe. C’est notamment la reconnaissance de notre volonté de créer ensemble la ville de demain. Ce que nous entreprenons aujourd’hui n’est pas une démarche isolée, mais au contraire une action partagée avec des grandes villes d’Europe et du reste du monde. Et, c’est pour cette raison que nous accueillerons en septembre prochain le sommet mondial Ecocity de même que le colloque international Vélo City en 2015.
Notre plan de déplacement urbain contribue à notre réputation de métropole durable et mobile, en créant un espace public où le rapport entre l’automobile et les autres modes de déplacements est équilibré. Il donne la priorité aux modes doux (deux-roues, marche à pied), aux transports collectifs et au co-voiturage.
Les transports en commun sont bien sûr la première réponse au besoin de se déplacer autrement, et le Chronobus est un service supplémentaire s’ajoutant au tram, bus, BusWay et aux navettes fluviales pour se rendre plus rapidement sur son lieu de travail, ou vers les services publics de notre agglomération.
Mais les transports en commun ne sont pas la solution unique pour faire de notre agglomération une métropole mobile. Année après année, nous privilégions aussi dans notre PDU la marche à pied pour les trajets quotidiens, notamment grâce à l’aménagement d’espaces, autrefois exclusivement dédiés à la voiture. De même, la part du vélo dans les déplacements est passée de 2% en 2008 à 4,5% l’an passé, grâce à des mesures concrètes qui contribuent à en faire une vraie « reine » de la métropole. Notre objectif de 5% des déplacements à l’horion 2015 est sur le point d’être atteint, grâce au développement du Bicloo, à l’installation de 6000 appuis pour vélo, à l’aménagement de sas aux feux rouges, ou encore, à la circulation à contre-sens pour les vélos dans certaines rues. Notre communauté urbaine offre également plus de 2000 places abritées et sécurisées dans le centre-ville de Nantes, les gares et les parkings relais P+R. Il convient de poursuivre nos efforts, notamment pour rendre les pistes cyclables plus sécurisées, afin de lever certaines appréhensions que l’on peut encore avoir. Pistes cyclables dont l’aménagement permet aujourd’hui une circulation plus aisée entre le Nord et le Sud, l’Ouest et l’Est de notre métropole, notamment via les axes de Chronobus.
L’ensemble de ces initiatives contribue au partage de la voie publique et ainsi à l’apaisement général de la circulation dans le centre de l’agglomération et des autres centralités de la métropole.
Dans ces centres où se concentrent les écoles, les commerces et les services, on doit pouvoir se déplacer à pied, à vélo ou en transport en commun, rapidement et facilement. C’est ce que nous appelons la « ville des courtes distances ».
Le développement des modes doux n’est donc pas seulement une affaire d’infrastructure. C’est aussi une autre manière de penser nos déplacements, et de pérenniser cette spécificité nantaise où la conduite de chacun permet à l’autre de circuler en toute sérénité dans l’espace public. Cela participe ainsi, au quotidien, à faire de nos déplacements un acte civique et contribuant à une meilleure qualité de vie dans notre éco-métropole.

groupe.srd@nantesmetropole.fr


Déplacements doux : faire la course en tête

Groupe Europe Écologie Les Verts et Alternatifs.

« Depuis les années 1980, le piéton a repris de la place dans l’agglomération mais il reste beaucoup à faire. Pour le vélo, c’est plus récent et les aménagements sont encore incomplets.
Les mentalités ont évolué, et Nantes Métropole a changé sa politique de mobilités. Les orientations du Plan de Déplacements Urbains en témoignent, et se traduisent dans les faits : axes vélo en site propre, double-sens cyclables systématiques et tourne à droite, piétonisation progressive du centre-ville, zones 30. Les derniers chiffres publiés montrent une progression des déplacements à pied et à vélo.
Pour nous écologistes, notre ambition est grande, car la marche et le vélo sont au coeur du PDU, qui privilégie la ville des courtes distances. La distinction Nantes Capitale verte nous oblige à l’excellence, et nous avons des marges de progression lorsque l’on compare nos chiffres avec d’autres villes (Nantes 4,5 % des déplacements à vélo mais 12 % à Strasbourg et 35 % à Copenhague, Capitale verte européenne en 2014). Enfin, les attentes des citoyens sont importantes, en termes de qualité de vie et d’alternatives à la voiture : la hausse des prix du pétrole et le réchauffement climatique nous font obligation à développer les modes de déplacements doux.
Pour réaliser cette ambition, nos politiques doivent s’amplifier, par la modération de la vitesse automobile pour plus de sécurité, la suppression des discontinuités cyclables, des solutions pour franchir les obstacles comme les portes du périphérique, le retraitement des stationnements sauvages ou dangereux, le développement des espaces piétonniers et les zones 30 aux abords des écoles, commerces et services.
Pour faire la course en tête, nous devrons aussi accentuer la pédagogie vers les habitants avec les associations impliquées.
Développer la pratique de la marche et du vélo, c’est bon pour chacun et bon pour la ville.

Jean-francois.tallio@nantesmetropole.fr


Poursuivre l’effort pour un espace partagé !

Groupe des élu-e-s communistes.

Faciliter la pratique du vélo montre son efficacité. Le vélo en libre-service y a contribué : le nombre de prises de Bicloo a progressé de 22 % en un an, les abonnements de 26 % ; les aménagements des cheminements aussi. Pour que cette pratique soit encore plus significative dans la mobilité urbaine, il faut poursuivre le développement harmonieux de la pratique du vélo dans un espace partagé et sécurisé. C’est aussi favoriser la sécurisation du vélo lui-même en développant l’offre de stationnement près des pôles les plus attractifs, et en bas des immeubles. Soulignons néanmoins que cette pratique ne convient pas à tous, c’est pourquoi l’ensemble des modes de déplacements doux doit retenir toute notre attention - usages pédestres, PMR. Enfin, les voies fluviales constituent un moyen de déplacement peu polluant, l’agglomération a tout intérêt à avancer dans sa réflexion quant aux usages du fleuve.

groupe-communiste@nantesmetropole.fr


Des déplacements doux adaptés

Groupe Équilibre et Démocratie.

Les déplacements doux, vélos et marche, doivent participer à la qualité de vie de nos concitoyens en contribuant de manière adaptée à leurs déplacements quotidiens, qu’ils habitent la ville centre ou les communes périphériques. Ils doivent proposer une alternative et un complément crédible à la voiture et aux transports en commun.
Pour cela, il faut lever les principaux obstacles au développement des modes doux : continuité et sécurisation des itinéraires.
Le maillage des modes doux doit donc être densifié entre les quartiers mais aussi entre les communes. Nantes métropole doit favoriser ce travail relatif aux continuités piétonnes et cyclables commencé par nos communes : la réalisation de maillons complémentaires permettrait de réaliser un réseau pour les modes doux, en limitant les effets de coupures.
Les cheminements piétons et vélos doivent être sécurisés et accessibles. Aussi, les cheminements des personnes à mobilité réduite, des personnes non voyantes et mal voyantes doivent être systématiquement facilités dans les nouveaux aménagements consacrés aux déplacements doux. De même, la sensibilisation aux bonnes pratiques est absolument incontournable pour garantir dans un esprit de civisme une cohabitation apaisée de tous les modes de déplacements.
En ce qui concerne le vélo en libre service « Bicloo », nous avions demandé l’élargissement des horaires de fonctionnement, l’extension du périmètre, la simplification technique de l’abonnement. Depuis la mise en oeuvre de nos propositions, la fréquentation du dispositif a explosé. Mais aujourd’hui, « Bicloo » est uniquement disponible sur Nantes et Rezé, et il n’est pas prévu de l’étendre à d’autres communes.
Pourquoi ne pas mettre en oeuvre à l’instar, de la Communauté Urbaine de Bordeaux, une expérimentation du Bicloo longue durée aux pôles d’échanges périphériques ?
Cet effort compléterait et valoriserait tout ce que les communes ont déjà réalisé en faveur des modes doux dans le cadre de leurs plans communaux. 

equilibre.democratie@nantesmetropole.fr


Formation et sécurité pour partager l’espace public

Centre Démocratie et Progrès.

Les objectifs 2015 du PDU de réduction de la circulation automobile au profit de la marche et du vélo sont déjà atteints, selon l’enquête « déplacements 2012 » INSEE-AURAN.
Cependant, nous sommes encore loin des parts modales de 1980 : marche 28 %, vélo 6,2%, voiture 45,4 %, pour respectivement 26,8 %, 4,5 % et 50,9 % aujourd’hui.
Nous devons privilégier des axes cyclables forts et sécurisés entre la périphérie, les centresbourgs et le coeur de l’agglomération pour qu’il soit accessible à tous en toute sécurité.
Les différents modes de déplacements doux, la marche, le vélo, ou le roller, doivent pouvoir cohabiter en toute sécurité en centres-villes. Les comportements ne doivent pas être régis par des rapports de force qui génèrent de l’insécurité, en particulier pour les piétons : il faut apprendre à faire du vélo ou du roller en tissu urbain dense.
Pour développer ces pratiques au quotidien, il faut plus de communication et de formation, mais aussi de véritables pistes cyclables et des giratoires sécurisés et, partout où c’est possible, de larges trottoirs permettant la circulation partagée des piétons et vélos.

groupecdp@free.fr

mise à jour le 4 mars 2013



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48