Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Plan pour les sans-abris : le logement d’abord

Nantes Métropole fait partie des 24 territoires pilotes choisis pour accélérer la mise en œuvre du plan « Logement d’abord » lancé par l’État. L’enjeu : diminuer de manière significative le nombre de personnes sans-abri en développant l’offre de logements pérennes plutôt que les places d’hébergement d'urgence.

Image. Les opérations Igloo permettent à des familles en difficultés de se loger, tout en participant à la construction de leur habitat.
Au printemps 2018, l’État a lancé un grand plan « Logement d’abord ». Objectif :   réformer la politique actuelle, qui privilégie la mise à l’abri des personnes sans domicile, au détriment de l’accompagnement vers un logement durable, afin de réduire de manière significative le nombre de sans-abris d’ici 2022. Nantes Métropole fait partie des 24 territoires retenus pour accélérer la mise en œuvre de ce plan.

Il y a urgence, car la situation se dégrade. Selon la dernière enquête de l’Insee, le nombre de sans-domicile a doublé en France entre 2001 et 2012, et les centres  d’hébergement d’urgence saturent. Le nombre d’appels au 115 ne cesse d’augmenter et le recours aux nuitées dans des hôtels – solution coûteuse et peu adaptée - se multiplient.

Des actions sont déjà engagées sur la métropole pour garantir le droit au logement, à l’image des opérations Igloo permettant à des personnes en difficultés de participer à la construction de leur habitat, ou du projet Wood Stock, prototype d’habitat temporaire conçu pour répondre au problème du mal-logement. Début 2018, un nouveau dispositif d’accompagnement a également été mis en place sur plusieurs communes de la métropole en direction des familles de migrants d’Europe de l’Est.

Un logement et un accompagnement

Vendredi 4 octobre, le conseil métropolitain a voté une convention de deux ans avec l’État pour aller encore plus loin. À la clé : une enveloppe de 650 000 euros, financée par l’État à hauteur de 500 000 euros. Le lancement officiel de cette mobilisation aura lieu le 17 octobre prochain, en présence des 24 communes de la métropole, des bailleurs et de plus de 30 associations impliquées sur le champ de l’hébergement et du logement.

L’enjeu est de mobiliser plus de logements sociaux en direction des ménages fragiles et de développer l’accompagnement social pour favoriser leur insertion. Dans le cadre de son nouveau programme local de l’habitat, la Métropole a d’ores et déjà programmé la création de logements HLM à loyers très accessibles (10 % maximum au-dessus des APL) pour loger les plus précaires. Le plan d’actions prévoit aussi de multiplier les locations d’appartements privés par l’intermédiaire d’une association ; de créer des lits d’accueil médicalisés pour les personnes sans domicile atteintes de pathologies lourdes ; ou encore de développer des places d’urgence ou de nouveaux lieux pour les accueillir à l’image du projet 5Ponts.

mise à jour le 5 octobre 2018



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48