Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Énergie, démographie, une métropole en transitions

Le dernier conseil métropolitain de l'année se tenait ce vendredi 7 décembre. Les élus ont adopté trois documents structurants : plan de déplacements urbains, programme local de l'habitat et plan climat air énergie territorial. Ce conseil a également lancé le 3e grand débat citoyen du mandat, dédié à la transition démographique.


Un vœu en faveur du maintien de l’expérimentation Ecocombust à la centrale de Cordemais




Le gouvernement a annoncé la fermeture de la centrale de Cordemais en 2022. Une décision qui implique un coût important en terme d’emploi, puisque la centrale emploie 400 salariés, et que 1200 emplois en dépendent. Or les salariés de la centrale mènent aujourd’hui une expérimentation, baptisée Ecocombust, qui vise à produire de l’électricité non plus à partir du seul charbon, mais en y mélangeant de la biomasse. L’objectif est de parvenir à un mix 20 % charbon - 80 % biomasse. Le conseil métropolitain a adopté un vœu en faveur du maintien de cette expérimentation. « L’annonce de la fermeture de la centrale en 2022 ne peut se faire sans tenir compte des conséquences sociales, insiste Fabrice Roussel, vice-président de Nantes Métropole à la proximité et au dialogue citoyen. L’expérience doit être soutenue jusqu’à son terme et évaluée collectivement sur des enjeux sociaux, économiques et environnementaux. » « Il est nécessaire de cesser d’opposer économie et transition énergétique », a appuyé Julie Laernoes, vice-présidente de Nantes Métropole à la Transition énergétique. « On parle de ce qui sera sans doute le plus grand défi de notre société demain, rappelle Johanna Rolland, présidente de Nantes Métropole. Comment très vite le changement de modèle nous permettra de conjuguer enjeux sociaux, économiques, environnementaux. C’est le sujet posé à Cordemais. »

Un troisième grand débat en 2019




Après la Loire en 2014 et la transition écologique en 2017, place au 3e grand débat métropolitain. Il s’ouvrira à la mi-janvier 2019 autour de la question du vieillissement de la population. D’ici 2050, le nombre de 75-84 ans devrait en effet doubler sur la métropole nantaise, avec un « pic de vieillissement » prévu en 2038.

Un Plan de déplacements urbains pour 2018-2027




Citoyens, associations, acteurs économiques de la Métropole et des territoires voisins ont été associés à la révision du Plan de déplacements urbains (PDU), dans le cadre des grands débats sur la Loire et la transition énergétique. Le PDU soumis au vote des conseillers métropolitains affiche une ambition claire : mieux maîtriser l’usage de la voiture individuelle tout en développant les modes alternatifs moins polluants et moins consommateurs d’énergie (transports collectifs, vélo, marche, covoiturage, autopartage, etc.). Ce faisant, il répond à des enjeux d’environnement, de cadre de vie et de santé publique, d’accessibilité de tous à la mobilité, de maîtrise des coûts et d’attractivité de la métropole. Le plan d’action envisagé pour la période 2018-2027 représente un budget global de 3,3 milliards d’euros, dont 2,9 pour la Métropole.

Un plan climat ambitieux



La Métropole continue de se mobiliser pour lutter contre le changement climatique. Avec son nouveau Plan climat énergie territorial, adopté ce vendredi 7 décembre, l’ambition passe même un palier. L’objectif de réduction des gaz à effet de serre par habitant de 30% entre 2003 et 2020 est désormais fixé à 50% de réduction d’ici à 2030. Pour ce faire, l’un des axes privilégiés sera la réduction des consommations finales d’énergie, qui devra elle aussi atteindre 50%. Enfin, 20% de la consommation d’énergie devra être assurée par des énergies renouvelables et de récupération. Ce volet “atténuation” du changement climatique est complété par un volet “adaptation”. Le territoire va devoir se préparer aux conséquences du dérèglement climatique, que ce soit un climat plus chaud ou des événements climatiques extrêmes. Enfin la question de la qualité de l’air a été un souci constant dans l’élaboration de ce plan climat et irrigue les deux premiers volets.
Nantes capitale verte, 5 ans après




En 2013, Nantes Métropole était désignée «Capitale Verte européenne» par la Commission européenne. Une récompense qui venait couronner les efforts du territoire en matière de développement durable. Des efforts qui se sont poursuivis et accentués au travers notamment du plan climat énergie territorial et de la feuille de route transition énergétique. Adoptée en février dernier, cette feuille de route s’est déjà concrétisée avec des actions d’envergure, comme un investissement de 56 M€ sur la rénovation énergétique, qui vise à faire disparaître les passoires énergétiques, la création d’un projet alimentaire territorial, qui vise à développer une alimentation durable, locale et accessible à tous, ou encore l’accélération des efforts en faveur des transports en commun ou du vélo. La Métropole s’appuie en outre sur un tissu associatif riche, à l’image du réseau Ecopôle, qui fédère une centaine d’associations et une quinzaine de collectivités sur le territoire. Une nouvelle convention avec ce réseau a ainsi été adoptée lors de ce conseil métropolitain, qui court sur la période 2019-2021.

Tarification sociale de l’eau, l’expérimentation continue



Lancée le 1er janvier 2016, la tarification sociale de l’eau dans la Métropole permet à 6000 foyers de la métropole de bénéficier d’une aide métropolitaine. L’objectif est de garantir l’accès à l’eau potable pour tous, et d’alléger la facture pour les ménages les plus précaires. Pour en bénéficier, il faut avoir une résidence principale dans l’une des 24 communes de Nantes métropole, et payer une facture d’eau, directement ou via les charges. L’aide est accordée aux ménages dont la facture d’eau représente plus de 3% des revenues, pour une consommation pouvant aller jusqu’à 30 mètres cubes par an et par personne. En trois ans, ce dispositif a coûté 1,08 M€ à la Métropole. Les usagers ont bénéficié en moyenne de 59€ d’aide par an et par foyer. L’expérimentation est reconduite jusqu’au 15 avril 2021, période au terme de laquelle une évaluation sera menée.
Un 3e programme local de l’habitat «offensif et solidaire »



Pour offrir un toit à tous, quels que soient leurs revenus et leur situation, le conseil métropolitain a adopté ce vendredi un 3e programme local de l’habitat (PLH) “offensif et solidaire” pour les années 2019-2025. « Le territoire est très dynamique », observe Pascal Pras, vice-président de Nantes Métropole en charge de l’habitat. .
Débat d’orientations budgétaires : la dynamique d’investissement se poursuit




Le débat d’orientations budgétaires, phase préparatoire du budget 2019, s’est tenu lors de ce conseil métropolitain. Tout en assurant un plan d’économies de gestion et un recours maîtrisé à l’emprunt, Nantes Métropole prévoit un effort d’investissement élevé de 450 millions d’euros pour l’année 2019.
Cession d’une parcelle pour l’édification du nouveau stade privé du FC Nantes



Le 9 novembre dernier, Johanna Rolland, présidente de Nantes Métropole annonçait la construction d’un stade à la Beaujoire « financé à 100 % par le privé, sans projet urbain ni destruction du stade Louis-Fonteneau-La Beaujoire. » Une décision s'appuyant sur un constat : les conditions de réussite du projet Yellopark n'étaient pas réunies.
Le Conseil métropolitain approuve le principe de la cession d’une parcelle de 9 hectares « adaptée à l’édification du futur stade du FC Nantes et d’un programme d’activités annexes, selon des modalités qui restent à préciser dans une délibération ultérieure soumise au Conseil métropolitain. »
Autre décision : le lancement au premier semestre 2019 2019 par la collectivité, en lien avec la Ville, d’une démarche de dialogue citoyen « visant à imaginer les usages futurs du site de la Beaujoire et notamment du stade Louis-Fonteneau. » Nantes Métropole demeurant propriétaire de l'équipement sportif et du reste du site de la Beaujoire. 


_______________________

Commentez la séance du Conseil métropolitain sur Twitter avec le hashtag #DirectNM.

Tweets sur #DirectNM -RT


mise à jour le 7 décembre 2018



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48