Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Transition énergétique, transports : ce qu’il faut retenir du conseil métropolitain

Le Conseil métropolitain se réunissait ce vendredi 5 octobre. Au menu de ce quatrième conseil métropolitain de 2018, un travail sur l’alimentation et l’économie circulaire qui nourrira la transition énergétique de la métropole et des nouveautés en matière de déplacements.

Image.
Contrat Métropolitain avec la Région 2018-2020 : 17 M€



Conclu entre la Région et la métropole, le contrat de développement métropolitain alloue au territoire 17M€. “Ces fonds seront fléchés sur deux sujets : nos priorité politiques d’une part (12M€), avec l’aménagement, la transition, l’attractivité,  et la solidarité territoriale d’autre part, ces fonds soutiendront des projets communaux (5M€)”, résume Fabrice Roussel, maire de la Chapelle-sur-Erdre et vice-président de Nantes métropole à la Proximité, au dialogue citoyen et aux coopérations métropolitaines. Dans le détail, le déploiement du E-Busway bénéficiera d’1M€, le transfert du Marché d’intérêt national de Nantes à Rezé de 3M€ et l’aménagement de la porte de Gesvres et l’Arbre aux hérons recevront 4M€ chacun.

Une feuille de route pour l’économie circulaire



Limiter la consommation d’eau, d’énergie, de matières premières, c’est le but de l’économie circulaire, et c’est un axe important pour la transition énergétique. Pour cela, l’idée est simple : réutiliser, réemployer, recycler. Une démarche que la métropole souhaite voir se développer à grande échelle grâce à une feuille de route sur l’économie circulaire, construite autour de trois “boucles”. La première, du champ à l’assiette, de l’assiette au champ : nos biodéchets, peuvent fertiliser les champs qui produiront notre nourriture de demain. La seconde vise à créer une filière BTP qui permettra le recyclage et la réutilisation des matériaux. Enfin, la boule “petits équipements du quotidien vise à développer les filières du réemploi, ou à encourager l’écoconception.
Le projet alimentaire territorial prend forme



13694 hectares de surfaces agricoles exploitées, une forte représentation de l’agriculture biologique et des productions locales reconnues (carotte de Chantenay, muscadet), une riche filière agro-alimentaire? Tous ces atouts de la métropole, le nouveau projet alimentaire du territoire (PAT) vise à les mettre en musique pour produire une alimentation locale, durable, et accessible à tous. La feuille de route du PAT fixe le cap jusqu’en 2030, avec quatre orientations : produire de qualité, rapprocher producteurs et consommateurs, améliorer la santé et le bien-être et inventer un système alimentaire éthique et responsable. Prochaines étapes, définir des objectifs chiffrés pour les engagements de la feuille de route, et créer un observatoire de l’alimentation durable.
Un soutien renforcé à l’enseignement supérieur




L’enseignement et la recherche sont un élément fort de l’attractivité de l’agglomération nantaise. Un secteur prioritaire pour la Métropole , qui se place en soutien des acteurs du secteur. L’objectif est de faire de Nantes l’un des premiers pôles français et européens d’enseignement supérieur, de recherche et d’innovation. C’est dans cette optique qu’est né Campus Nantes, le schéma de développement qui associe la Métropole aux établissements d’enseigement supérieur. Lors de ce conseil métropolitain, deux conventions ont été adoptées avec l’Ecole de design Nantes Atlantique, qui déménagera dans le futur campus créatif de l’Île de Nantes en 2022 et l’Institut catholique des arts et métiers (Icam), qui bénéficiera de 475 000 euros pour la création d’une halle technologique.

La Semitan pour développer le réseau de transports en commun



La délégation de service public (DSP) pour l’exploitation du réseau de transports publics de l’agglomération nantaise est renouvelée pour 7 ans (2019-2025). C’est l’actuel délégataire, la Semitan, seule à avoir déposé une candidature, qui est retenue. L’ambition de Nantes Métropole est de développer le réseau sur son territoire (+13 % entre 2018 et 2025) et réduire ainsi la part des déplacements en voiture individuelle, notamment pour les trajets domicile-travail.

Transports en commun : investissements sur les matériels et infrastructures


La nouvelle délégation de service public accordée à la Semitan doit permettre d'offrir aux usagers un réseau dense, avec un maillage accru du territoire, notamment entre quartiers et communes. Une étape importante aura lieu à l'horizon 2021 avec la connexion des lignes 1 et 2, par le prolongement de la ligne 1 de Ranzay à Babinière, et la création d'un nouveau pôle d'échange multimodal assurant la connexion au tram-train, aux lignes de bus de la rocade et à l'université. Autre investissement important consenti par Nantes Métropole et la Semitan, le nouveau centre technique d'exploitation (CETEX) réalisé dans le secteur de Vertonne pour 6 M€ TTC, qui accompagne l'arrivée des e-Busway 100% électrique, longs de 24 m.

Stationnement : places supplémentaires et tarifs adaptés



L’augmentation du nombre de places de stationnement est un engagement du mandat. Dans le centre de Nantes, elle va se traduire par l’extension du parking Cathédrale à horizon 2022-2023 (+257 places) et l’ouverture de deux nouveaux parkings publics à la fin 2019 : Descartes sur le site de l’ancienne maison d’arrêt (251 places) et dans l’îlot 5B près de la gare (500 places). L’autre mesure présentée au conseil concerne l’adaptation de certains tarifs de stationnement au 1er janvier 2019, en cohérence avec les tarifs des transports collectifs et ceux proposés sur voirie en zones rouge et jaune...

Sans-abris : Nantes Métropole se mobilise



Nantes Métropole fait partie des 24 territoires pilotes choisis pour accélérer la mise en œuvre du plan « Logement d’abord » lancé par l’État. L’enjeu : diminuer de manière significative le nombre de personnes sans-abri en développant l’offre de logements pérennes et l’accompagnement social. La convention “Logement d’abord” signée avec l’Etat vise à accélérer l’effort, en construisant des logements HLM à loyers très accessibles, en multipliant les locations d’appartements privés par l’intermédiaire d’une association, ou encore en créant des lits d’accueil médicalisés pour les personnes sans domicile atteintes de pathologies lourdes.
Mieux gérer les biodéchets

Nantes métropole augmente ses aides. 27% de nos déchets ménagers sont des déchets organiques; 36000 tonnes de déchets verts sont apportés en déchèterie chaque année. Deux chiffres qui situent l’importance de ces déchets, qui pourraient être réduits via le compostage et le broyage. l’ambition est donc d’amener 6000 nouveaux foyers à composter d’ici à 2025. Pour cela, Nantes métropole augmente l’aide à l’achat de 20 à 30€ pour un composteur individuel, et de 20 à 40€ pour un lombricomposteur. Par ailleurs, une aide de 3000 euros est proposée aux assoications ou collectifs d’habitants souhaitant faire l’acquisition d’un broyeur de végétaux.

Angers Nantes Opéra et l’Opéra de Rennes se rapprochent



Ce n’est pas une mutualisation, puisque les deux structures conservent leur indépendance et leur identité, mais une mise en partage complète de la programmation lyrique. L’objectif : conforter une programmation et une action conciliant exigence, excellence et accès de tous les publics à l’art lyrique. Pour ce faire, Nantes Métropole, la Ville d’Angers et la Ville de Rennes ont décidé de créer une structure associative, « Opéra en Grand Ouest ».

Les citoyens appelés à investir dans la centrale solaire du MIN


Sur le toit du futur Marché d’Intérêt national de Nantes (MIN), 31 000 mètres carrés de panneaux solaires produiront, à moyen terme, une partie de l’énergie nécessaire au site et de l’électricité qui sera réinjectée dans le réseau. Une démarche qui inclut en outre un volet citoyen puisque ces derniers pourront investir dans cette centrale solaire qui sera en partie rachetée et gérée par la société MinàWatt, dont Nantes Métropole a pris une part du capital.


_______________________

Commentez la séance du Conseil métropolitain sur Twitter avec le hashtag #DirectNM.

Tweets sur #DirectNM -RT


mise à jour le 5 octobre 2018



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48