Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



« Il y a un socle commun de valeurs partagées »

Thierry Violland, directeur général de l’Agence d’urbanisme de la région nantaise (Auran), fait le point sur les tendances fortes qui se sont dégagées de la démarche Ma Ville Demain.

Thierry Violland, directeur général de l’Agence d’urbanisme de la région nantaise (Auran)
Quelles grandes tendances du territoire se sont révélées avec Ma Ville Demain ?

TV : « Vingt-deux mille personnes ont contribué à cette réflexion collective à grande échelle qui vise à dessiner la métropole nantaise en 2030. De tous ces avis, émerge un socle commun de valeurs partagées. Un attachement fort au territoire, à son quartier, à sa ville. Globalement, on y est bien et on tient à sa qualité de vie. S’exprime aussi la nécessité d’une métropole en mouvement, innovante, créative et ouverte au monde pour répondre aux défis économiques, sociaux et environnementaux. Le quartier comme point de repère, d’ancrage, lieu de proximité et de rassemblement. La cohésion sociale est la préoccupation fondamentale pour demain. Être en lien avec les autres et être solidaire. Cet état d’esprit est une force pour aborder l’avenir et affronter les difficultés d’aujourd’hui. »

Que représente un tel projet pour l’agence d’urbanisme que vous dirigez ?
TV : « C’est d’abord une grande aventure. On est en train de construire un projet pour la sixième agglomération de France. On innove dans la manière de faire, avec une concertation d’une ampleur sans précédent qui implique habitants, universitaires, scolaires, associations, experts, élus, etc. Nous avons voulu embarquer un maximum de monde dans la construction de ce projet pour notre avenir. Cela représentait un engagement fort de tous et on a réussi. En retour, il y a eu une mobilisation forte des habitants, des multiples acteurs économiques, sociaux, associatifs, culturels, une envie de contribuer. »

Quel est l’objectif ultime de cette démarche ?
TV : « Cette démarche n’a pas pour but de prévoir l’avenir, mais de présenter des visions possibles de la métropole en 2030. C’est une grille de lecture qui permettra aux élus de mieux décider d’un cap, de se donner collectivement les moyens d’agir en cohérence sur tout le territoire. Enfin, ce projet, Ma Ville Demain, n’est pas une fin en soi. Il faut continuer à débattre, à échanger. Nous devons nous donner les moyens de prolonger le mouvement engagé, ce “faire ensemble” qui caractérise notre métropole. » 

Propos recueillis par Gwenaëll Lyvinec

mise à jour le 6 février 2014



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48