Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole


le 4 juillet 2011

Métropole nature

Nantes Métropole mène une politique active de protection de la nature. Une politique récompensée par le titre de Capitale verte de l’Europe 2013.

Métropole nature La nature dans la ville / © Patrick Garçon
La nature et la ville font parfois bon ménage. Une ville qui se développe, qui accueille de nouveaux habitants, qui construit de nouveaux logements ou des zones d’activités pour les entreprises, n’est pas forcément une ville qui détruit la nature. « Depuis sa création en 2001, Nantes Métropole a mis en place une politique en matière d’environnement, souligne Jean-Marc Ayrault, président de Nantes Métropole. Celle-ci comprend un volet important de protection de la biodiversité. »

Biodiversité ? Ce mot désigne la diversité biologique, autrement dit l’ensemble des espèces vivantes, végétales et animales, ainsi que les relations qu’elles entretiennent ensemble. « La protection de la biodiversité est aujourd’hui un enjeu majeur, tant sur le plan global, c’est-à-dire à l’échelle de la planète, que sur le plan local, poursuit Ronan Dantec, vice-président de Nantes Métropole en charge de l’environnement et de l’Agenda 21. Aujourd’hui, Nantes Métropole assume sa part de responsabilité dans le cadre d’une politique transversale de protection de la biodiversité. Dans toutes nos politiques publiques, urbanisme, eau, assainissement, transport, déchets, voirie, propreté, on intègre la protection de la biodiversité. »

Un exemple ? « Je pense que la densification urbaine, c’est-à-dire l’idée de construire la ville sur elle-même, sans dévorer les campagnes autour, est la première politique de sauvegarde de la nature, estime Ronan Dantec. De la même façon, ne pas rejeter des eaux polluées dans le milieu naturel en ayant une politique forte dans le domaine de l’assainissement est aussi un enjeu fort de protection des écosystèmes. » Christian Couturier, vice-président de Nantes Métropole en charge de l’assainissement et de la qualité des eaux, confirme : « Lutter contre les pollutions permet d’éviter l’atteinte des milieux naturels. De nombreux investissements permettent d’améliorer la qualité des eaux rejetées et servent ainsi à protéger la Loire, l’Erdre et les nombreux cours d’eaux qui maillent notre métropole verte et bleue. » Autre illustration de cette volonté de réduire les rejets polluants ? « Sur l’espace public, nous avons réduit de plus de 90 % notre utilisation de produits phytosanitaires, déclare Pascal Pras, vice-président de Nantes Métropole en charge de la propreté. C’est en outre une action concrète qui invite chaque habitant à faire de même, à désherber autrement, sans produit chimique. »

« Notre métropole entre Loire et océan est d’une richesse biologique exceptionnelle, note Ronan Dantec. Nous sommes parvenus à faire classer en zone Natura 2000 la Petite Amazonie, haut lieu de biodiversité en plein centre-ville unique en Europe, la prairie de Mauves, les marais de Couëron, la Loire et les rives de Loire. »

Restauration des zones humides, protection des espèces endémiques comme l’Angélique des estuaires, constitution de forêts urbaines, de continuités piétonnes, de corridors écologiques, aide à des programmes scientifiques (hérisson, abeille, etc.) et autre soutien à l’agriculture périurbaine : les actions spécifiques de Nantes Métropole pour la protection de la biodiversité ne manquent pas non plus. « Ce qui nous reste à faire est important, constate Ronan Dantec. Nous avons beaucoup de travail à effectuer en termes de connaissances des milieux naturels. Comment circulent les animaux, les plantes, comment les milieux interagissent entre eux. Nantes et sa métropole peuvent s’appuyer sur le Centre de soins de la faune sauvage et des écosystèmes ou sur le Conseil nantais pour la biodiversité. Nous devons aussi être vigilants sur le fait que densifier la ville ne veut pas dire faire disparaître toute trace de nature. Les éco-quartiers de ce point de vue-là sont vraiment très intéressants. Nous sommes une part du vivant et nous avons besoin de nature pour nous sentir bien. Un monde sans nature est un monde dévasté, insupportable. »

David Pouilloux


  • Métropole nature

    Nantes Métropole mène une politique active de protection de la nature. Une politique récompensée par le titre de Capitale verte de l’Europe 2013.

  • La biodiversité au cœur de la métropole

    Entre la Loire et l’Océan, l’agglomération nantaise dispose d’un patrimoine naturel exceptionnel qu’elle protège et valorise. Nantes Métropole mène une politique en faveur des espaces naturels et de la biodiversité qui vise la recherche d’un équilibre entre espaces urbains et ruraux. Tour d’horizon de ces actions.



mise à jour le 27 juillet 2016



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48