Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole


Le bruit étant considéré comme « l'ensemble des sons qu'on ne veut pas entendre » (A. Moles, psycho acousticien), l'objectif à atteindre dans la lutte contre le bruit est d'aboutir au « mieux vivre ensemble » en trouvant le juste équilibre entre les aspirations légitimes des uns et des autres.


Quelques constats

La gêne due au bruit en ville est ressentie très souvent comme une nuisance troublant la qualité de vie ; elle affecte de plus en plus de monde, ne serait-ce qu'en raison du développement des transports et de l'extension des milieux urbain et périurbain.

Le bruit n'est pas seulement un problème de qualité de vie et d'environnement. C'est aussi un problème de santé publique, de cohésion sociale et de citoyenneté. Plusieurs études montrent l'inégalité des français face au bruit en fonction de leur origine socio- professionnelle, de leur logement, de leur lieu de résidence et de leur niveau de revenus.

Les citoyens urbains aspirent à un environnement sonore de qualité. Ils ne souhaitent pas pour autant qu'on transforme la ville en « un monde de silence » mais ils n'en demandent pas moins de pouvoir disposer d'espaces préservés où ils pourront exercer leur droit au calme. Il s'agit donc tout à la fois de :
  • s'attaquer aux bruits dérangeants, anormaux ou causés sans nécessité, ainsi qu'aux comportements désinvoltes ou inciviques
  • faire baisser le niveau du fond sonore environnant, tout en préservant voire en restaurant la qualité des ambiances sonores qui fait que la ville est la ville.


La lutte contre le bruit

La lutte contre le bruit est l'affaire de tous : l'Etat qui légifère, les maires, comptables de la tranquillité publique, les constructeurs et acteurs économiques souvent générateurs de bruit, les chercheurs et fabricants qui travaillent sur une meilleure qualité acoustique, et bien sûr les citoyens qui doivent agir individuellement ou collectivement.

Par ailleurs, les formes et les sources de bruit sont extrêmement diverses et les intérêts en jeu sont parfois contradictoires : comment par exemple développer les activités économiques et l'animation et garantir le calme ?
Contrairement à d'autres thèmes environnementaux, le bruit a une dimension essentiellement locale. De ce fait, l'impact d'une politique volontariste durable dans le domaine du bruit au niveau du territoire communautaire peut être immédiatement ressenti par les citoyens.

C'est pourquoi Nantes Métropole souhaite mettre en œuvre une politique globale, cohérente et coordonnée de lutte contre le bruit, impliquant l'engagement de tous les acteurs.


L'engagement de Nantes Métropole

En matière de lutte contre le bruit, Nantes Métropole a une action complémentaire de celle des maires (qui sont eux responsables, dans le cadre de leur pouvoir de police, de l'instruction des plaintes de bruit de voisinage) :
  • elle est membre du pôle de compétence « bruit » de Loire-Atlantique
  • elle participe à la commission consultative de l’environnement de l'aéroport Nantes Atlantique,
  • elle conduit des études acoustiques préalables à l'aménagement de certains territoires à enjeux.

Nantes Métropole a élaboré, conformément à la Directive européenne 2002/49/CE du 25 juin 2002, les cartes stratégiques du bruit, consultables depuis son site internet.


Le Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement (PPBE)

Le PPBE de Nantes Métropole a été adopté à l'unanimité le 10 février 2017 par le Conseil Métropolitain. Il présente l'ambition de la Métropole et les actions qui vont être mises en oeuvre au cours des prochaines années.

> Consultez en ligne de PPBE [PDF - 6 Mo]

mise à jour le 27 mars 2017


webTV

hautbas

hautbas

Les autres vidéos...
Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48