Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole


Nantes Métropole adhère à l'association Air Pays de la Loire (www.airpl.org), association agréé par le Ministère de l'Ecologie, de l’Energie, du Développement Durable et de la Mer, pour la surveillance de l'air dans la région des Pays de la Loire.

Air Pays de la Loire publie chaque jour l'indice de qualité de l'air «Atmo» de l'agglomération nantaise. Compris entre 1 (très bon) et 10 (très mauvais), cet indice est calculé à partir des concentrations de dioxyde de soufre, dioxyde d'azote, ozone et poussières enregistrées sur les sites urbains et périurbains (voir la carte des sites de mesures sur le site d’Air Pays de Loire)
Favorisée par sa situation géographique et son climat océanique, l'agglomération nantaise bénéficie globalement d'un air de bonne qualité (bons indices de qualité de l'air plus de 85% des jours de l'année). Nantes ne connait qu'exceptionnellement des pics de pollution et des dépassements de valeurs limites. De plus sur l'ensemble des stations de mesure du réseau de surveillance installé sur le territoire de l'agglomération, les niveaux moyens de polluants ont diminué ces dernières années.

Les mesures prises pour préserver et améliorer la qualité de l'air peuvent être classées suivant différents thèmes :

  • concernant la connaissance : adaptation aux enjeux actuels de la surveillance (évolution du réseau de mesure, campagnes spécifiques de mesures de certains polluants dans certaines zones, développement de la modélisation prévisionnelle, participation à des études et des projets de recherche action,...)
  • concernant l'existence de "plan de gestion de l'air" : Nantes Métropole a participé à l'élaboration en 2002 et à la mise en œuvre du Plan Régional de la Qualité de l'Air (PRQA)  ainsi qu'au Plan de Protection de l'Atmosphère de Nantes-Saint Nazaire (PPA).
  • concernant l'émission des sources mobiles : intégration des déplacements dans la réflexion urbaine, à la fois via les documents d'urbanisme (SCOT, PLU) et les plans de déplacements urbains (PDU). Avec pour objectif, par exemple de limiter l'étalement urbain, développer les réseaux de transports collectifs et les modes doux, organiser la circulation, gérer l'offre de stationnement en ville, inciter les plans de mobilité, adapter les infrastructures routières (transformation pénétrantes en boulevards urbains, zones 30, partage de la voie,...), permettre l’acquisition de véhicules propres.
  • concernant l'émission des sources fixes : réduction des émissions industrielles (mises aux normes des deux usines d'incinérations d’ordures ménagères de l'agglomération nantaise ), mise en place d'une politique volontariste d'économie d'énergie dans les secteurs résidentiel, tertiaire et industriel (qui s'inscrit dans le plan climat territorial de Nantes Métropole), réduction des émissions agricoles (charte zéro phytosanitaire sur l'agglomération)

Par ailleurs des Balad’air sont organisées par le CPIE Écopole (réseau d’associations subventionné par Nantes Métropole), pour sensibiliser le public par une déambulation dans la ville, à la qualité de l’air et aux pics de pollution dans certains quartiers de Nantes.
Plus d'information : www.ecopole.com

mise à jour le 1 mars 2013


webTV

hautbas

hautbas

Les autres vidos...
Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48