Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole


le 4 janvier 2010 Orvault

Le lavoir et le calvaire d’Orvault

Surplombant la vallée du Cens, le bourg d’Orvault recèle de petites merveilles patrimoniales qui ne demandent qu’à se laisser découvrir.

Lavoir à Orvault Lavoir à Orvault

Chaussez vos bottes et laissez-vous tenter par cette boucle de deux kilomètres. À quelques encablures de la mairie, se trouve le Grand Calvaire. Réalisé en 1877, il comporte une petite chapelle couronnée par une haute plate-forme accessible par deux escaliers latéraux. En 1884, une forte tempête emporta la croix d’origine qui était en bois. Elle fut remplacée en 1895 par une croix en ciment armé. Les statues sont typiques du XIXe siècle, mais les balustrades, les vitraux et la grille d’entrée ont aujourd’hui disparu. Ce calvaire offre un beau panorama sur l’étang de la Fabrique situé en contrebas.

10 lavandières

Au bord de cet étang, vous pourrez observer les vestiges de la cheminée en brique de l’ancienne minoterie détruite en 1993. Un peu plus loin, empruntez l’escalier en « pas de cheval » qui, jadis, permettait le transport des céréales par les mules. Enfin, faites un petit crochet pour observer le lavoir. Construit en 1895, il accueillait jusqu’à 10 lavandières. Chacune disposait de son propre emplacement et venait avec sa caisse et son battoir. Son utilisation ne cessa qu’en 1961, avec l’établissement du service d’eau dans le bourg. Outre ces vieilles pierres, ce sentier vous fera aussi découvrir l’étang de la Patache et le Bois de l’avenir, qui compte 250 arbres, un pour chaque bébé orvaltais né en l’an 2000. Pour vous y rendre : le départ se fait depuis le parking du presbytère. Ensuite suivez le GR3.

 

Plus d’infos et plan sur www.orvault.fr




Agrandir le plan

mise à jour le 29 novembre 2016



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48