Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Il planche pour la BD

Gwen de Bonneval est le coprésident de Maison Fumetti, nouveau lieu dédié à la bande dessinée et aux arts graphiques, qui a ouvert ses portes début septembre, à Nantes. Passionné de BD depuis l’enfance, il jongle aujourd’hui entre ses casquettes de dessinateur, éditeur et scénariste.

Les crayons sont soigneusement rangés dans des pots, les piles de BD sagement alignées sur les étagères, le bureau est dégagé de tout fouillis. Bienvenue dans l’atelier de Gwen de Bonneval, situé loin du tumulte, au fond de son jardin. À 43 ans, ce passionné de dessin vit et travaille aujourd’hui à quelques encablures de Maison Fumetti, nouveau lieu dédié aux arts graphiques et à la BD qui a ouvert ses portes début septembre, à Nantes, à la Manufacture des tabacs. Il en est le coprésident, avec les dessinateurs nantais Cyril Pedrosa et Tangui Jossic. « Comme beaucoup d’enfants, j’aimais dessiner et j’ai commencé à faire de la BD sans m’en rendre compte, explique-t-il. Mais j’ai vraiment su que je voulais devenir dessinateur à 12 ans, lorsqu’un de mes amis est revenu d’un stage de BD. Je me suis rendu compte qu’on pouvait vivre du dessin, et cette perspective me donnait envie de grandir. » Ado, il suit des cours de dessin et obtient un bac L. « À 20 ans, j’ai monté une société de communication par la BD », se remémore Gwen de Bonneval. Il commence à publier quelques dessins dans des fanzines et dans la presse jeunesse, notamment pour Le Journal de Spirou et le Journal de Mickey. « Après des boulots de commande, je me suis consacré à des travaux de BD plus personnels en m’installant dans l’Atelier des Vosges, à Paris, et en les proposant à des éditeurs. »

Un prix au festival d’Angoulême

Il publie alors « Samedi et Dimanche » avec le scénariste Fabien Vehlmann et « Basile Bonjour » une série de 3 tomes, en tant que scénariste et dessinateur. Puis il monte l’Atelier du coin avec quelques amis dessinateurs. « J’y ai dessiné « Monsieur Forme », et scénarisé « Gilgamesh et Messire Guillaume », qui a reçu un prix au festival d’Angoulême. » Avec ses amis de l’Atelier, il créé le magazine pour enfants « Capsule cosmique », dont il devient le rédacteur en chef. « Puis, j’ai développé un pôle BD chez Sarbacane. » Il en devient le directeur éditorial. Il fonde aussi avec Brüno, Cyril Pedrosa, Hervé Tanquerelle et Fabien Vehlmann la revue de bande dessinée numérique « Professeur Cyclope », coproduite par Arte. Toujours avec son acolyte Fabien Vehlmann, il travaille sur le scénario de la BD Les Derniers Jours d’un immortel, un polar pour adultes qui a reçu le prix du meilleur album de science-fiction aux Utopiales 2010. « Et en 2013, j’ai publié le dernier volet d’une série sur un de mes ancêtres devenu pacha en Turquie, Bonneval Pacha, dessiné par Hugues Micol. »

Permettre des échanges entre les dessinateurs

La BD, pour lui, c’est un travail d’équipe. Et c’est tout naturellement qu’il s’est investi au sein de Maison Fumetti. « Ce projet collectif a germé il y a quelques années grâce au Collectif Vide Cocagne. La Ville de Nantes soutient ce projet, tous les membres du bureau participent activement et les bénévoles nous donnent un énorme coup de main. » Maison Fumetti va proposer des ressources et un soutien administratif et professionnel, notamment pour les jeunes auteurs. « Beaucoup de dessinateurs de BD ont envie de venir s’installer à Nantes, car ils ont l’impression que quelque chose se passe ici. Et c’est vrai, souligne Gwen de Bonneval. Maison Fumetti va permettre des échanges et des partages d’expériences entre ces dessinateurs. On peut s’épanouir en tant qu’artiste en étant seul, mais difficilement en tant qu’être humain. Aujourd’hui plus que jamais, nous avons besoin de collectif. »
Pauline Jahan

mise à jour le 29 octobre 2016



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48