Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Nouveau CHU de Nantes : un hôpital au cœur de la métropole

« On constate actuellement que le coeur de l’agglomération nantaise est en train d’évoluer et de bouger... »

« Avec l’arrivée du CHU, le projet de l’Île de Nantes va prendre une nouvelle dimension »

Jean-Luc Charles

Jean-Luc Charles, directeur général de la Samoa (Société d’aménagement de la métropole Ouest Atlantique).
« On constate actuellement que le coeur de l’agglomération nantaise est en train d’évoluer et de bouger. Ce qui se dessine sous les yeux des Nantais est un coeur de Métropole. Ce coeur part de la gare, passe par la ville médiévale et la ville classique et, maintenant, prend pied sur l’Île de Nantes, avec le Quartier de la création et le site des Chantiers que tout le monde connaît. Dès demain, un nouveau quartier hospitalouniversitaire y accueillera le CHU, bien sûr, mais également toute une série d’activités induites. Ce quartier sera habité, ce sera un lieu de travail, un lieu de recherche, un lieu de formation. Il sera destiné à promouvoir la santé, qui est un enjeu essentiel pour nos concitoyens, mais aussi le bien-être et le mieux-vivre. Ce sera un quartier aux multiples usages, qui sera en rapport très intime avec la Loire. Cet hôpital sera ouvert sur l’extérieur, vers la ville et vers le grand parc. Avec l’arrivée du CHU, le projet de l’Île de Nantes va prendre une nouvelle dimension, il va doubler les capacités d’aménagement de ce territoire. Et surtout, ici, va se constituer un nouveau pôle de centralité, qui rendra des services à l’ensemble de l’agglomération nantaise et plus largement à tout le Grand Ouest. »


« L’hôpital de demain se doit d’être en phase avec la société »

Charlotte Pijcke, Jean-Philippe Pargate

Charlotte Pijcke, Art and Build Architectes, et Jean-Philippe Pargade, Pargade Architectes :

« L’hôpital de demain se doit d’être en phase avec la société et les tendances de fond qui l’animent, de comprendre l’évolution du rapport de l’homme à sa santé, et des pratiques médicales et de soins nouveaux qui en découlent. Ce postulat est transversal à la proposition de l’équipe. Il en a influencé sa conception, du mode d’admission du patient à l’efficience et à la sécurisation des approvisionnements logistiques. Il fait émerger de nouveaux paramètres qui touchent tant à la place que tient l’hôpital dans la ville, l’image qu’il renvoie, que les nouveaux enjeux d’une société de plus en plus concernée par sa santé et son bienêtre. »


« L’arrivée du CHU change le statut de l’Île de Nantes »

Anne Mie Dupuydt, Marcel Smets

Anne Mie Dupuydt et Marcel Smets, urbanistes pour le projet Île de Nantes :

« Le CHU est un levier pour le projet urbain de l’Île de Nantes, tout comme le parc métropolitain que nous mettons en place est également un levier pour ce projet-là. L’arrivée du CHU impacte l’île en elle-même et change le statut de l’Île de Nantes. On doit l’ancrer encore plus profondément dans son agglomération. On doit créer des liens, de nouveaux liens en transport en commun, mais qui ne sont pas que des liens à l’intérieur de l’île, mais aussi vers la ville. Le parc urbain, à côté du CHU, est une grande pièce naturelle, dans la continuité du parc des Chantiers, qui aura plusieurs fonctions, à l’échelle du quartier et à l’échelle métropolitaine. C’est un parc qui, par excellence, sera vert et où il y aura une biodiversité et un écosystème qui vont se mettre en place. C’est un lieu où on va pouvoir faire de grands événements, comme un grand cinéma de plein air ou, comme on dit, faire partir des montgolfières. C’est un lieu où il y aura peut-être des jardins partagés pour les gens du quartier. Sans doute que de grandes parties resteront ouvertes au public, et même la nuit. On pourra le traverser à vélo, à pied. Et on pourra se l’approprier, profiter du choix culturel et événementiel, dans l’historique de ce qui se fait à Nantes, pour ce qu’on pourrait avoir comme programmation. Et puis aussi en profiter, comme pur habitant, pour trouver un morceau de vert. »

mise à jour le 3 août 2015



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48