Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Le rôle de Nantes Métropole

Les collectivités locales ne participent pas au financement de la construction du CHU, ni à l’achat des équipements.

En revanche, Nantes Métropole accompagne ce projet sur son territoire en libérant l’emprise des terrains où sera construit le futur CHU, où se situent pour l’heure le MIN (marché d’intérêt national) et la gare de l’État. Cette libération de foncier de 10 ha, a été votée lors du conseil communautaire du 24 juin 2013. Dans les années à venir, le MIN sera transféré sur la commune de Rezé, sur le site d’Océane Nord, dit de La Brosse. « Ce travail de libération de terrain prend du temps, et cela n’est pas étonnant puisque qu’une centaine d’entreprises sont concernées par ce déménagement, déclare Benoist Pavageau, directeur général des services de la Ville de Nantes et de Nantes Métropole. Pour ce qui concerne l’accord entre Nantes Métropole et le CHU de Nantes, le protocole de cession des terrains de l’Île de Nantes au CHU reposera sur un échange. Nantes Métropole récupérera l’ancien site du CHU, environ 7 ha de terrains au coeur de l’agglomération nantaise, qui permettront de construire la ville de demain, en échange des terrains de l’Île de Nantes. Que ferons-nous sur ces espaces libérés ? Rien n’est évidemment décidé. Nous sommes au-delà de 2025. »


Qui finance la construction du futur CHU de Nantes ?


Un CHU bénéficie d’une autonomie de gestion administrative et financière. Il est responsable de son budget et de ses investissements, mais il a des comptes à rendre pour les investissements lourds à l’Agence régionale de santé, qui dépend du ministère de la Santé, qui donne ou non son feu vert. Le projet de regroupement de l’actuel Hôtel-Dieu et de l’hôpital Nord Laennec est une demande du monde hospitalier local. Mais la décision de le construire ou non appartient à l’État, via le ministère de la Santé. L’essentiel du financement sera assumé par le CHU lui-même, sur ses fonds propres (324 millions d’euros), par emprunt (427 millions d’euros) et par la vente des bâtiments actuels et des terrains qu’il possède, notamment 44 ha autour de l’hôpital Nord Laennec, à Saint- Herblain. L’État, à travers le ministère de la Santé, participe également à ce financement (225 millions d’euros) et a donné son accord en septembre 2013. Combien le nouveau CHU va-t-il coûter ? Environ 650 millions d’euros TTC, hors équipements (2015), et 976 millions d’euros en valeur finale toutes dépenses confondues (2025). La construction du CHU de Nantes représente plusieurs millions d’heures de travail, et jusqu’à 1000 ouvriers présents sur le site dans la période de pointe des travaux.

mise à jour le 1 juillet 2015



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48