2022-09-14T15:51:48Z https://metropole.nantes.fr/files/live/sites/metropolenantesfr/files/images/actualites/dialogue-citoyen/dialogue%20quartier%20projets/jardinedgar675.jpg

Actualités

Dialogue citoyen : les projets fleurissent dans les quartiers

Nature en ville, équipements dédiés aux pratiques sportives libres, rénovation d’espaces publics… À Nantes, le dialogue entre les habitants et la collectivité façonne les quartiers et la vie quotidienne.

La création d’un jardin partagé sur le quartier Zola, d’une aire de street workout à Beaulieu sur l'Ile de Nantes et au Breil, un terrain de jeux à Port Boyer, la rénovation de la place Victor-Richard à Saint-Donatien, l'écomobilité aux abords de l'école Longchamp à Breil-Barberie. Ou encore le parcours vert Erdre-Chézine à Hauts-Pavés – Saint-Félix, et la sécurisation à l'entrée du parc de la Crapaudine à Nantes Sud… autant de projets nés du dialogue entre les habitants et la Ville de Nantes. 

Favoriser la participation des habitants

Le dialogue citoyen a en effet été entièrement repensé et renouvelé pour offrir davantage de possibilités de participation et plus de souplesse. « L’enjeu est simple et primordial » pour Johanna Rolland, maire de Nantes. «Les Nantaises et les Nantais qui vivent et travaillent à Nantes ont une expertise d’usage, vécue et sensible de leur quartier, des équipements, des services publics que l’on doit croiser à la nôtre afin de répondre plus efficacement, de façon plus adaptée et innovante. » L’enjeu ?  « Partager une vision commune entre élus et citoyens, pour favoriser le vivre-ensemble et la qualité de vie au quotidien. »

Concrètement, dans les quartiers, plus de 200 démarches associent les habitants à la fabrique de leur ville, « pour trouver des solutions aux problèmes d’aujourd’hui mais aussi pour construire le Nantes de demain », pointe Bassem Asseh, adjoint en charge du dialogue citoyen. Et chaque année, près de 5 000 citoyens participent à des temps de dialogue citoyen ou de co-construction.

Rue Edgar-Quinet, un jardin partagé

Illustration avec « Le jardin d’Edgar », tout près de la place Zola. Au 54 rue Edgar-Quinet, l’association « Les jardiniers de la rue » a investi en juin 2018 cette ancienne friche qui jouxte l’école publique Maisdon-Pajot et se déploie sur 400 m². « Nous avons répondu à l’appel à projet « Ma rue est un jardin » et notre initiative a été retenue », relate Rose-Marie Duvarry, secrétaire de l’association. Plans généreux de tomates, poivrons, fèves, carottes et piments cotoient herbes aromatiques, mûres et fraises. Et l’éclat des tournesols témoigne de l’ensoleillement que Nantes a connu cet été. « Le jardin d’Edgar » est une vraie pépite où s’investit un noyau dur d’une quinzaine de personnes. « Ici, c’est à la bonne franquette, sans chichi. Nous jardinons dans un souci d’économie des ressources, comme l’eau, et en utilisant des matériaux de récupération pour l’aménagement du jardin », poursuit Rose-Marie, pas peu fière de nous montrer le canapé en bois de récup’ couvert de mousse végétale ! « Le jardin d’Edgar » est à découvrir et il est ouvert à tous les habitants du quartier.

À noter

Un atlas numérique des projets participatifs et concertés à Nantes

Afin de découvrir les projets réalisés dans le cadre du « dialogue citoyen à la nantaise » dans les quartiers de la ville, un atlas numérique des projets est accessible en ligne sur le site de la collectivité. Il recense toutes les démarches et réalisations – plus de 200 - fruits de cette participation des habitants.

Ça peut vous intéresser