Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



[Vidéo] L’impressionnant chantier de la gare de Nantes prend forme

La future gare avance à grands pas. Depuis l’immense mezzanine qui reliera les halls nord et le sud, ce chantier hors norme dévoile un panorama inédit sur la ville. Visite à mi-parcours, avant l’ouverture au public le 1er juin 2020.


Un peu plus d’un an après la pose de la première pierre de la future gare de Nantes, en décembre 2017, l’immense mezzanine qui reliera les halls nord et sud s’élève peu à peu au-dessus des voies ferrées. « C’est impressionnant ! On prend véritablement la dimension de ce projet qui représente l’un des plus gros investissements du mandat  (132 millions d’euros au total avec les espaces publics)», a réagi Johanna Rolland, maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole, en visitant le chantier vendredi 25 janvier avec les différents partenaires : la Région des Pays de la Loire, le Département de Loire-Atlantique, l’État et la SNCF. « Ce projet est essentiel pour renforcer le dynamisme et l’attractivité de notre métropole, mais aussi pour le confort des usagers qui prennent le train occasionnellement ou tous les jours ».



Une rue aérienne de 160 m de long


Cette rue aérienne de 160 mètres de long est la pièce maîtresse du projet. Une prouesse architecturale, d’autant plus technique à mettre en œuvre que la gare reste en activité, explique Yann Sauret, chef de projet chez SNCF Gares&Connexions. Pour ne pas interrompre la circulation des trains, le gros des travaux s’effectue de nuit, avec 50 à 100 ouvriers mobilisés en permanence sur le chantier.

« Un tiers de la structure est déjà réalisé. L’ensemble des 18 piles en forme d’arbres qui soutiennent l’ouvrage sont aujourd’hui construites et une partie de la volumétrie de la mezzanine est visible », précise Yann Sauret. Les premières ombrières en formes de dentelles ont été montées en décembre côté nord et révèlent toute l’esthétique de la nouvelle architecture dessinée par Rudy Ricciotti.

Cet été, le Nord de la ville rejoint le Sud

Le hall sud est lui aussi en cours de reconstruction depuis cet automne. Une grue de 400 tonnes est installée cette semaine pour poser les dernières poutres du tablier, côté sud.  « L’ensemble de la dalle sera terminé au printemps », détaille Guillaume Morel, directeur du projet au sein de l’entreprise Demathieu&Bard : le Nord rejoindra alors le Sud !  « Pour tous les Nantais, cette jonction est historique », se félicite Johanna Rolland. « Cette mezzanine sera demain le trait d’union entre le secteur historique du château et du Jardin des plantes, et le nouveau quartier EuroNantes Pré-Gauchet ».

L’entreprise termine actuellement la couverture de la mezzanine au nord et déploiera ensuite la même structure au sud. L’enveloppe extérieure sera terminée cet été. Restera ensuite à réaliser tout le second œuvre et les équipements intérieurs, notamment les escalators, installés sur chacun des quais et dans les halls pour y accéder.



Un point de vue inédit sur la ville

Perchée à 10 mètres de haut au-dessus des voies ferrées, la nouvelle mezzanine offre déjà un point de vue inédit sur le château, la tour LU, le quartier Pré-Gauchet, la nouvelle promenade nantaise et le Jardin des plantes, lui-même en cours d’extension. « Nous avons voulu profiter de la construction de cette gare-point pour offrir aux voyageurs et aux promeneurs un panorama totalement dégagé à 360 degrés sur la ville », rappelle Catherine Malleret, architecte de l’agence nantaise Forma6 associée à Rudy Ricciotti. Pari réussi ! La vue sur le canal Saint-Félix et les rails qui filent vers Paris est spectaculaire. Vue d’en haut, la métamorphose de l’esplanade nord prend également tout sons sens. 4000 m2 d’espaces verts supplémentaires sont en cours d’aménagement entre le château et le jardin des plantes, qui inaugurera en février sa nouvelle entrée, la « porte des cerfs ».



17 nouveaux commerces en 2020

Dehors comme dedans, l’ambiance s’annonce radicalement différente de l’actuelle gare SNCF, aujourd’hui saturée. Pour faire face à l’évolution exponentielle du trafic (25 millions de voyageurs sont attendues en 2030, contre 12 millions aujourd’hui), il a fallu repenser toute l’infrastructure ferroviaire, mais aussi le confort intérieur. Des lieux de détente, des boutiques et un restaurant « grande carte » seront aménagés. 17 nouveaux commerces et services s’installeront au premier semestre 2020 sur la mezzanine, ainsi que dans les halls nord et sud : des enseignes de restauration (Big Fernand, SushiShop, la Brioche Dorée, la chaîne anglaise Eat), le chocolatier nantais Vincent Guerlais, un relais Fnac/Darty, une boutique de maroquinerie ou encore un Carrefour express au rez-de-chaussée de la gare sud.

Le grand public devra patienter encore un peu pour découvrir les lieux. Le bâtiment sera inauguré en décembre 2019 et les curieux pourront à cette occasion découvrir une partie de la mezzanine. Il restera ensuite à aménager tous les espaces intérieurs et les boutiques, avant l’ouverture aux voyageurs programmée le 1er juin 2020.

mise à jour le 29 janvier 2019



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48