Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



[Vidéo] Climate Chance : la société civile mobilisée au chevet du climat

Nantes a été le théâtre du 26 au 28 septembre du premier sommet mondial de l'action climatique des acteurs non-étatiques. À quelques encablures de la COP22, la société civile s'est mobilisée pour se faire entendre et agir.


Nantes a donc été le théâtre de Climate Chance, sommet mondial de la société civile mobilisée face au défi climatique. Première réussie pour ce trait d'union entre la COP 21 qui s'est déroulée fin 2015 à Paris et la COP 22 à Marrakech du 7 au 18 novembre 2016. 3 000 personnes venues de 60 pays y ont participé dont des personnalités comme Lee Hoesung, président du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (le Giec) et Jean Jouzel, climatologue et prix Nobel de la paix en 2007 avec le Giec.

La Déclaration de Nantes

À Nantes, à la Cité internationale des congrès, l'ensemble des acteurs non-étatiques (ONG, collectivités, syndicats, jeunes, entreprises, etc) engagés dans la lutte contre le changement climatique et les émissions de gaz à effet de serre étaient invités à partager leurs innovations et expériences. Un appel à contributions, lancé en début d'année par les organisateurs du Climate Chance, a permis d'en recueillir plus de 300, dont un quart issues de l'international et un quart local. Ces contributions présentées dans 75 ateliers dessineront l'état de l'action à travers le monde.

Un des objectifs du Climate Chance était d'essaimer à large échelle les bonnes pratiques qui ont été présentées. Le «labo des initiatives» a également permis de valoriser des initiatives nantaises via un dialogue constructif avec des acteurs nationaux et internationaux. Ainsi, le projet alimentaire de Nantes Métropole et le collectif des femmes pour le climat, porté par l'Espace Simone-de-Beauvoir, étaient concernés. Autres exemples : « Breil en partage », centré sur l'économie circulaire et « Bellevue en transition », animé par Open Odyssey avec le défi « zéro déchet, zéro gaspi ».

«La rencontre entre la société civile internationale et la société civile locale était l'un des objectifs de ce sommet. Les échanges qui ont lieu lors de Climate Chance doivent bénéficier à la fois aux acteurs locaux et aussi aux acteurs internationaux. Et c'est ce partage de points de vue qui fait la richesse du sommet», a souligné Johanna Rolland, maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole.

Autre traduction concrète de cette mobilisation à l'occasion de Climate Chance : l'adoption de la Déclaration de Nantes des acteurs du climat. Son objectif ? « Renforcer l'action concrète pour combler le fossé entre les engagements actuels et l'objectif de l'Accord de Paris ». En effet, à quelques semaines de la COP22, les acteurs non-étatiques du monde entier ont tenu à rappeler les engagements pris par les États à la COP21 : limiter la hausse des températures entre 1,5 et 2 degrés d'ici 2100. Et souligner également le rôle des territoires locaux pour parvenir à cet objectif.

Quelques jours après le lancement du grand débat citoyen sur la transition énergétique, Nantes a démontré là sa volonté de s'engager pour le climat. Dans un contexte d'urgence climatique et écologique, l'heure est bien à la mobilisation de tous !   

Et rendez-vous est d'ores et déjà donné pour le second Climate Chance qui sera organisé à l'automne 2017 au Maroc.

Pour en savoir plus :

mise à jour le 3 octobre 2016



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48