Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Vénétis ou l’emploi partagé à durée indéterminée

Vénétis, groupement d'employeurs, vient de s'installer à Nantes. Son credo : lutter contre la précarité de l'emploi. Il propose aux salariés des CDI en temps partagés sur plusieurs entreprises.

Les lundis et mardis, Catherine Jany travaille dans une entreprise de métallurgie à Vigneuxde- Bretagne, en tant que chef comptable. Les autres jours de la semaine, elle est chez Apex, centrale de franchise en jardinerie, à La Chapelle-sur-Erdre. Elle est en contrat à durée indéterminée depuis un an à temps complet. Après quatre années difficiles professionnellement, elle a signé son contrat de travail avec l'entreprise Vénétis.

Vénétis est une entreprise à statut associatif née en 1997 et ses adhérents – les entreprises – sont responsables solidairement. Juridiquement, c'est un groupement d'employeurs, né de l'idée d'une chef d'entreprise vannetaise, de créer un groupement d'entreprises pour mutualiser les moyens humains, afin de sortir les salariés à temps partiel de la précarité, mais aussi d'apporter des réponses aux demandes des entreprises. Le dispositif existait dans l'agriculture, mais fonctionnait sur la saisonnalité « Nous sommes très vite passés au partage de compétences à la semaine, explique Franck Delalande, directeur de Vénétis, en employant des salariés sur des fonctions transverses (qualité, ressources humaines, informatique, export…). »

Vénétis réunit aujourd'hui 260 entreprises dans les secteurs tertiaire et industriel, installées sur une partie du Morbihan (pays de Vannes, d'Auray et de Ploërmel), et depuis peu sur Nantes Métropole et Saint- Nazaire. Elle a un chiffre d'affaires de 4,5 millions d'euros. Et elle emploie 140 personnes en CDI à temps partagé. « Cela permet de ne pas s'enfermer dans la routine, de rencontrer des gens différents, témoigne Catherine Jany, dynamique quinquagénaire. Et puis, être en CDI permet de faire des projets ». Côté employeur, la formule permet « une vraie souplesse, constate Dominique Goubault, directeur de l'imprimerie Goubault, à La Chapelle-sur-Erdre, et c'est une réelle tranquillité d'esprit pour l'entrepreneur, puisque le salarié est mis à disposition de l'entreprise par Vénétis. »

Nouvelles compétences
« Nous avons une vraie capacité de replacement, précise Claire Guézou, responsable de l'agence nantaise (Vénétis Nantes), installée depuis septembre dans les locaux d'Alcatel-Lucent, à Orvault. La région nantaise est très dynamique. Pour l'instant, nous avons 19 nouvelles entreprises adhérentes sur le secteur, en plus du réseau déjà existant, et 12 salariés en temps partagé. » Vénétis effectue la très grande majorité de ses recrutements via son site web. Elle reçoit des CV sur la CVthèque du site, et se constitue ainsi « un vivier de compétences » à proposer aux adhérents pour s'adapter à leurs besoins. Elle recrute également grâce à ses adhérents et travaille avec les acteurs de l'emploi sur le territoire. « Nous faisons du sur-mesure, pour l'entreprise et le salarié, reprend Claire Guézou, tout en essayant de respecter les problématiques géographiques. » En évoluant, la structure est devenue « source de propositions sur de nouveaux métiers, souligne le directeur de Vénétis. Nous prouvons ainsi que nous sommes un outil essentiel pour le développement des TPE-PME. » Une spécificité qui a ainsi permis à Apex, par exemple, de travailler avec Catherine. « On s'est taillé un poste sur mesure, raconte Laurent Labattut, directeur d'Apex, et Vénétis nous a trouvé la personne qui correspondait. Grâce à elle, aujourd'hui, nous avons monté une marche, et même notre réseau l'a constaté. »

Gwenaëll Lyvinec

mise à jour le 21 mai 2013



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48