Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Une nouvelle plateforme pour les industries marines

Le nouveau Technocampus Océan, installé à Bouguenais, est une plate-forme dédiée à la recherche technologique pour les filières navales et des énergies marines renouvelables (EMR). Il a été inauguré récemment.

Image.
Son profil bleu profond détonne dans le paysage. D’une identité marine affirmée, le nouveau Technocampus Océan, installé dans la zone industrielle de Bouguenais s’étend sur 18 000 m2. La plate-forme comprend ateliers et laboratoires sur la moitié de sa surface et bureaux et salles de réunion sur son autre moitié. Conçue pour faciliter les échanges entre locataires, elle héberge des équipes de gros industriels (Alstom, CEA Tech Pays-de la Loire, Dassault System, STX, DCNS et sa filiale Sirehna…), des PME comme ACB ou Hydrocean, des centres de recherche et académiques tels que l’école centrale de Nantes, l’école nationale supérieure de la marine, l’IRT Jules verne, l’ICAM, l’Université de Nantes, etc. et rassemble ainsi près de 350 chercheurs et techniciens.

Dédiée à la recherche technologique pour les filières navales et des énergies renouvelables, la plate-forme permet aux équipes de mutualiser les moyens, équipements de pointe, services associés ; de développer l’innovation et la R&D (recherche et développement) en menant des projets  commun. Elle permet aussi à des PME d’avoir des outils qu’elles ne pourraient pas financer autrement. « Je suis convaincu de la puissance de la recherche collaborative, précisait ainsi Andréas Loewenstein, directeur de la stratégie et de l’innovation à DCNS. Il est primordial de mettre en commun nos expertises et nos ressources. »

Concrètement, techniciens et chercheurs travaillent sur le développement de nouveaux alliages métalliques plus légers pour les coques des bateaux par exemple, sur de nouvelles méthodes d’assemblages ou nouveaux procédés de soudage, sur la lutte contre la corrosion,  l’amélioration des performances des structures métalliques, etc.

Le technocampus océan fait partie du groupement Technocampus qui comprend déjà la  plateforme Composites et celle de la Smart Factory. Ce groupement d’intérêt public assure la gestion, l’animation et la mise en valeur des 3 plateformes de recherches. « Nantes Métropole a fait le choix de doubler le budget de l’enseignement supérieur et de la recherche, soulignait Michèle Gressus, maire de Bouguenais et vice-présidente de Nantes Métropole. La Métropole répond à un monde en mouvement et se doit d’être offensive en soutenant ces écosystèmes de pointe. » D’un coût de 40 millions d’euros, le projet a été financé pour 23,10 millions d’euros par la Région Pays de la Loire, maître d’ouvrage et propriétaire, par Nantes Métropole à hauteur de 5,95 millions d’euros, par le Conseil départemental de Loire Atlantique (3,96 millions d’euros), la Carène (0,59 millions d’euros) et le fonds FEDER (6,1 millions d’euros).

Texte : Gwenaëll Lyvinec
Photo : Patrick Garçon

mise à jour le 28 décembre 2015



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48