Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Une nouvelle gare pour Nantes et sa métropole

Sixième gare de France, en région, l’actuelle gare de Nantes sera bientôt agrandie, modernisée, pour répondre à l’augmentation forte du trafic de passagers dans les années à venir. D’ici à 2030, le nombre de voyageurs devrait passer de 11, 6 à 25 millions. Première étape : lancer la concertation auprès du public.

Les élus de la métropole nantaise ainsi que leurs partenaires se sont donné rendez-vous à la gare de Nantes, devant l’exposition présentant le projet de réaménagement de la gare. Les élus de la métropole nantaise ainsi que leurs partenaires se sont donné rendez-vous à la gare de Nantes, devant l’exposition présentant le projet de réaménagement de la gare.
Du 28 mai au 26 juillet, chacun est invité à se prononcer sur le projet de nouvelle Gare de Nantes dans le cadre de la concertation publique préalable. « Nous travaillons depuis très longtemps déjà sur une transformation de la Gare de Nantes, déclare Patrick Rimbert, Maire de Nantes. Elle est à saturation, c’est évident. Il suffit d’y faire un tour entre 18 heures 30 et 20 heures 30. Le nombre de voyageurs va doubler dans les vingt prochaines années, compte tenu du développement de Nantes, de la métropole et également, des transports en commun. Aujourd'hui, il s’agit d’accueillir cette gare dans un vrai projet de ville. Nous avons travaillé de concert avec tous nos partenaires, et notamment la SNCF, pour lancer une concertation préalable en même temps, l’une sur la gare, l’autre sur la ville autour de la gare, pour soumettre au jugement de nos concitoyens le projet que nous leur présentons. »

Pour l’heure, le projet est une esquisse, où apparaît principalement une mezzanine qui reliera la Gare Nord et la Gare Sud. Le budget de transformation de la gare se situe autour de 60 millions d’euros. La surface de la gare passera de 7000 m2 à environ 10 000 m2. Un futur pôle d’échanges rassemblant tous les modes de transports (cars, chronobus, taxis, vélos, dépose minute, etc.) verra le jour au sud. « La future gare de Nantes répondra à trois objectifs, résume Rachel Picard, directrice générale de Gares & Connexions. Le premier est qu’elle soit plus grande, plus ouverte, pour les voyageurs, afin de dé-saturer la gare. L’idée consiste à faire une mezzanine au-dessus des quais qui sera une nouvelle liaison entre nord et sud et qui offrira de nouveaux accès aux quais. On doublera la surface de circulation pour les voyageurs. »

Deuxième objectif : « mieux connecter la gare à la ville, à tout le projet urbain et à tous les modes de transport, poursuit Rachel Picard. Une gare moderne n’est pas un point d’entrée ou un point d’arrivée unique, mais elle est un nœud de connexions. Les gens ont un voyage avant d’arriver à la gare et le poursuivent après. Le dernier élément est d’avoir une gare agréable à vivre, qui soit accueillante, dans laquelle on trouvera de la vie, des services, quelques commerces (restauration, journaux, etc.) et où chacun pourra venir passer un peu de temps avant de prendre son train ou après son arrivée. »

Pour Réseau ferré de France (RFF), ce projet consiste en premier lieu à libérer de l’espace au sud de la gare, « de façon à permettre de réaménager complètement le parvis sud, explique Xavier Rhoné, directeur régional de RFF Bretagne et Pays-de-la-Loire. Cette libération de foncier porte sur environ 2 ha, situés au sud-est de la gare sud, et accueillera un pôle d’échanges. Cela implique de déménager environ 150 emplois de personnel de SNCF Infrastructure vers un autre site, à la Moutonnerie. La gare de Nantes est la plus grande gare de la région. Pour le réseau, c’est une gare absolument cruciale. Les aménagements que nous avons en perspective visent à mettre la qualité de l’accueil des voyageurs au niveau de la quantité de dessertes que nous avons dans cette gare, à la fois sur le plan ferroviaire, mais aussi sur les autres plans liés à l’inter-modalité et à l’accessibilité dans un pôle urbain important. »

« La gare de Nantes relie notre métropole à tous les territoires, notamment à ceux du Grand Ouest, estime Gilles Retière, Président de Nantes Métropole. Nous avons besoin d’une gare beaucoup plus performante à la hauteur des enjeux, tant locaux que nationaux. Nous devons renforcer nos capacités de circulation entre l’urbain et la péri-urbain, entre le centre et la périphérie de la Métropole. En même temps, cette gare doit mieux nous connecter aux grandes métropoles, comme Rennes, Bordeaux ou Lille. Qu’ils soient riverains ou usagers, les habitants ont l’occasion de se prononcer sur l’ensemble de ces sujets. »

« De par son emplacement, la gare de Nantes fait la jonction entre les quartiers de Malakoff et du Pré Gauchet, le Jardin des plantes et le cœur historique de Nantes, souligne Johanna Rolland, première adjointe au maire de Nantes et rapporteur du projet de gare au dernier conseil communautaire de la métropole nantaise. C’est donc aussi cette inscription que nous devons pouvoir imaginer ensemble. Le souhait de la ville est de pouvoir favoriser le lien entre Nantes, les grandes villes de France et l’Europe, et en même temps, d’avoir une gare qui réponde aux préoccupations quotidiennes des Nantaises et des Nantais. Au cours de la concertation qui portera sur la gare, et à laquelle je suis très attachée, c’est sur tous ces sujets que nous allons devoir échanger avec les Nantais. »

Une exposition est présentée dans le Centre des expos de Nantes Métropole ainsi qu’à l’intérieur de la gare Nord. Chacun peut y déposer son avis. On peut s’y procurer une plaquette expliquant le projet. Vous pouvez également la télécharger sur la page de présentation du projet Gare de Nantes.

Vue du projet de réaménagement de la gare de Nantes

Texte : David Pouilloux
Photo : Régis Routier
Dessin : Christophe Potiron

mise à jour le 28 mai 2013



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48