Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



« Un dialogue entre l’art d’aujourd’hui et l’art d’hier »

Le Musée d’arts de Nantes affiche de nouvelles ambitions muséographiques. Sophie Lévy, sa directrice arrivée en juillet 2016, nous décrypte les choix artistiques qui ont été faits et le rôle de ce lieu culturel à Nantes.

Image. © Cécile Clos – Musée d’arts de Nantes.

« La rénovation et l’extension du musée ont été conçues pour être au service de la nouvelle ambition scénographique. Les carcans du musée originel ont été gommés. La qualité d’éclairage, un travail sur la lumière naturelle et artificielle, est remarquable. Les volumes d’expositions sont magnifiques. Et les possibilités d’accrochages ont été démultipliées. Le parcours d’exposition et de visite offre désormais une formidable unité.

Le dialogue des arts

Notre aspiration est de faire dialoguer l’art contemporain avec les arts anciens et modernes, pour que le premier soit une clé de compréhension des seconds. Le Musée d’arts de Nantes possède aujourd’hui autant d’oeuvres postérieures à 1900 que d’oeuvres antérieures. Depuis le XIXe siècle, il a toujours manifesté un grand intérêt pour l’art de son temps. La politique d’acquisition d’oeuvres contemporaines s’affirme, toujours aujourd’hui, comme une identité forte du musée. Il possède ainsi l’une des plus belles collections d’art contemporain en France.

Le « musée-ville »

Le Musée d’arts de Nantes est désormais largement ouvert sur la ville. Des œuvres sont visibles de la rue Clemenceau mais aussi Gambetta. À mon arrivée, j’ai senti l’importance, réelle et symbolique, du musée pour la ville. Il est un lieu de plaisir pour les habitants, qui viennent voir et revoir les oeuvres. Il se met aujourd’hui à leur service. Il se veut aussi un reflet de l’identité artistique de la ville, avec une importante présence d’oeuvres d’artistes nantais, comme Claude Cahun par exemple, la grande figure féminine du surréalisme.

Un lien avec les Amériques

Nantes est une ville happée par l’océan. Le musée aspire à faire dialoguer le territoire avec le lointain. De plus, il est particulièrement riche d’oeuvres d’artistes américains. Les chefs-d’oeuvre,"  Les Cribleuses de blé " de Courbet, " La Trame noire " de Kandinsky, " Le Songe de saint Joseph ", de Georges de la Tour, qui fut l’une de mes grandes émotions artistiques lorsque je la vis lors de ma première visite à Nantes, il y a une vingtaine d’années, n’ont pas de patrie. Elles tirent les musées vers l’universalité. »


A lire aussi :

 

mise à jour le 26 juin 2017



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48