Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Un appel à projets lancé pour développer l’offre de restauration de la Chanterie

Avis aux candidats ! Nantes Métropole et Nantes Métropole Aménagement lancent un appel à projets pour étoffer l’offre de restauration de ce quartier nantais en plein essor avec l’arrivée de nouvelles entreprises et emplois.

D’ici 2025, la population de la Chantrerie devrait ainsi doubler pour accueillir environ 11 000 personnes, salariés, enseignants-chercheurs, étudiants et habitants. © Christiane Blanchard. D’ici 2025, la population de la Chantrerie devrait ainsi doubler pour accueillir environ 11 000 personnes, salariés, enseignants-chercheurs, étudiants et habitants. © Christiane Blanchard.
Informatique, électronique, services à l’innovation et multimédia…. Avec ses grandes écoles et ses entreprises technologiques, la Chantrerie compte aujourd’hui près de 5 700 usagers : 1 300 salariés, 3 500 étudiants et 1 800 enseignants, chercheurs et personnels administratifs. Le quartier, en déclin après la fermeture de l’usine Matra-Harris puis de MHS en 2010, connaît un nouvel essor et voit aujourd’hui affluer les grandes entreprises et les emplois. Début 2018, deux poids-lourds - Manpower (250 emplois) et Atos Bull (400 emplois) - ont pris leurs quartiers sur la zone d’activités. En juin 2019, ils seront rejoints par le groupe laitier Eurial et Inter Mutuelle Assistance (IMA). Des habitants s’installeront également bientôt le long de la rive gauche de l’Erdre, avec la construction programmée de 350 logements pour les familles, les étudiants et les jeunes actifs.

D’ici 2025, la population de la Chantrerie devrait ainsi doubler pour accueillir environ 11 000 personnes.

Pour accompagner ce développement, l’offre de services du quartier va être étoffée dans les années à venir. En attendant, un appel à projets est lancé pour créer une offre de restauration transitoire qui prendra place au coeur du quartier, à proximité de l’actuelle école de design qui déménagera en 2022 sur l’île de Nantes.

Une cuisine de qualité pour 150 à 200 couverts

Avis aux candidats !  Les dossiers doivent être déposés avant le 31 mars 2019. Ce restaurant devra proposer :
  • 150 à 200 couverts par jour sur l’heure du midi (sur place, à emporter, livraison, etc.), offrant un minimum de 50 à 80 places assises en salle, et éventuellement un complément saisonnier d’offre en terrasse.
  • Une offre adaptée à un quartier mixte et aux usages diversifiés (horaire de bureaux, plateaux-repas, petit-déjeuners).
  • Une cuisine de qualité, soucieuse des questions environnementales, sociales et de santé (produits bio, circuits courts, cuisine collaborative, etc.).

Le projet doit également  proposer un modèle économique stable et prendre en compte certaines conditions d’implantation sur un foncier d’environ 800 m², mis à disposition par la puissance publique pour une durée de 4 à 6 ans au moyen d’une convention d’occupation temporaire :
  • Implantation dans une structure légère, facilement démontable, sans fondations en dur (béton, pieux, etc)
  • Malgré son caractère temporaire, l’implantation devra faire l’objet d’un traitement architectural qualitatif, mené en association avec Nantes Métropole, Nantes Métropole Aménagement et les Ateliers UP+, urbaniste de la ZAC.

Le jury - composé de représentants de la collectivité, de l’aménageur du site et de représentants des usagers du site – fera son choix en avril pour une implantation du restaurant au second semestre 2019.

Pratique :

mise à jour le 31 janvier 2019



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48