Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Technocampus, une vitrine pour la recherche en agro-alimentaire

Johanna Rolland, maire et Nantes et présidente de Nantes Métropole, et Christelle Morançais, présidente du conseil régional des Pays-de-la-Loire, ont inauguré, le 1er février 2018, le Technocampus alimentation.

Image. Johanna Rolland, maire de Nantes et présidente de Nantes métropole, et Christelle Morançais, présidente du conseil régional des Pays-de-la-Loire, lors de l’inauguration du Technocampus, le 1er février.
Technocampus alimentation, c’est 2200 m² de bureaux, de laboratoires et une plateforme technique qui regroupe entreprises, start-ups, chercheurs et enseignants du supérieur. Inauguré le 1er février 2018, ce tout nouvel immeuble abrite une plateforme d’innovation, de recherche et de développement mutualisée de la filière agro-alimentaire.

Il rejoint sur le campus de la Géraudière, au nord de Nantes, l’Institut national de la recherche agronomique (Inra), et la Chambre d’agriculture, avec l’ambition d’être une nouvelle vitrine R&D de l’agro-alimentaire.
Son coût total de 5 millions d’euros a été financé par la région Pays-de-la-Loire (3 millions d’euros), des fonds européens Feder (1,2 million) et Nantes métropole (950 000 €).

La filière est en effet stratégique pour le territoire : en Pays-de-la-Loire, l’agro-alimentaire représente 1000 entreprises, dont 420 sur la métropole nantaise, et emploie 47 000 personnes. De quoi en faire le premier secteur industriel régional, qui génère un chiffre d’affaires annuel de 13 milliards d’euros.

Une quarantaine de projets de recherche déjà lancés

Un secteur dans lequel « l’innovation est le moteur de la compétitivité des entreprises », souligne ainsi  Éric Blanchard,  directeur de Ligériaa, association régionale des industries alimentaires des Pays-de-la-Loire.
Une quarantaine de programmes « recherche, formation et innovation (RFI) » ont ainsi déjà étés lancés, dont l’un porte, par exemple, sur « l’utilisation des hautes pressions pour la conservation des aliments », précise, précise Éric Blanchard.  

« Avec ce Technocampus, les acteurs de la filière agro-alimentaire préparent les réponses scientifiques et industrielles au grand défi de l’alimentation de demain », souligne Johanna Rolland, maire de Nantes et présidente de Nantes métropole.  

Des défis bien identifiés par la métropole, qui dévoilera, à l’automne prochain son projet alimentaire territorial, élaboré en collaboration avec les 24 communes, et destiné à « construire un système alimentaire responsable et efficace ».

mise à jour le 2 février 2018



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48