Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Stages de troisième : "remobilisation" réussie

Mercredi 7 novembre se tenait la première opération remobilisation du dispositif stage de troisième, porté par la Ville de Nantes et la Métropole, le Département et l'Académie de Nantes. Objectif : permettre aux élèves sans stage de trouver chaussure à leur pied.

Image. Une dizaine d'entreprises sont venues rencontrer les élèves du Collège Rosa Parks.
Pour Nenneta, Zaira ou Ernesto, les rendez-vous s'enchaînent. Trempolino, Ma Belle boîte, Sogeti, IMA, ISG Nantes... Les neuf entreprises invitées par le club d'entreprises Un parrain un emploi pour ce premier "stage dating" de novembre se sont réparties sur plusieurs tables dans la salle polyvalent du lycée Rosa Parks (316 élèves), dans le quartier du Breil, à Nantes. Ils  reçoivent tour à tour les collégiens pour détailler l'activité de leur société, et le contenu du stage que les élèves pourront y effectuer. "Nous sommes une entreprise locale, qui embauche, argumente Jean-Baptiste Bouyer, de l'entreprise Charier. Aujourd'hui nous avons 60 apprentis." En face, Billal écoute sagement.

Comme ses 13 condisciples, le jeune garçon n'a pas trouvé son stage d'observation, obligatoire pour les élèves de troisième. Cette matinée sera l'occasion de résoudre son problème, mais permet aussi de le mettre dans une démarche active. "Le fait qu'un élève rencontre une entreprise, ou, ensuite, qu'il écrive une lettre de motivation, se rende de l'entreprise avec sa convention, c'est presqu'aussi important que le stage lui-même", assure Romuald Chollet, directeur de l'établissement.

Ce rendez-vous est le premier de la troisième "brique" du dispositif stages de troisième, mis en place depuis 2016 par Nantes Métropole et la ville de Nantes, le Conseil départemental et l’Académie de Nantes dans le cadre du pacte métropolitain pour l’emploi (23 acteurs du territoire alliés pour trouver des solutions pour l’emploi). 6 autres collèges de l'agglomération bénéficieront également de cette démarche.

Parade concrète

Après des opérations de sensibilisation en septembre, la mise en ligne de plusieurs centaines d'offres sur la plateforme stage3e.nantesmetropole.fr, cette troisième étape vient parachever un dispositif qui vise à corriger les inégalités sociales et géographiques. "Cerains enfants ont du réseau, ou du moins leurs parents ont du réseau, et c'est comme cela qu'ils trouvent des stages. Et d'autres n'ont pas cette chance, observe Pascal Bolo, vice-président de Nantes métropole chargé notamment de l'Emploi et premier adjoint au maire de Nantes. Les stages de 3e sont le premier moment où les discriminations se manifestent, et à 14 ans, la révélation peut être brutale."

Le dispositif tente donc d'apporter une parade concrète. "Dans le département,  nous comptons 17 000 élèves de troisième, dont 1000 en grosse difficulté, difficulté pour trouver un stage, détaille Christine Orain, vice-présidente du Conseil départemental à l'éducation et à la politique éducative. Nous espérions, avec la plateforme, proposer 1000 stages à la troisième année du dispositif. Nous en sommes à la deuxième et nous avons déjà atteint cet objectif !"

Au fil des rencontres, les élèves, très timides au départ, se sont progressivement détendus, pour poser des questions à leurs interlocuteurs. "C'était un peu difficile au début, mais on a pu échanger un peu plus au fil de la matinée, observe Dominique Le Goff-Garnier, présente pour Synergie. C'est intéressant." "Ce qui est positif pour les collégiens, c'est qu'ils ont l'occasion de découvrir différents métiers", insiste pour sa part Charly Boittin, venu présenter les activités du groupe La Poste. La matinée se termine par un petit-déjeuner entre élèves et représentants d'entreprises, pendant que Romuald Chollet note les choix des collégiens. Pour ces derniers, le stage n'est plus un problème, il est devenu un objectif.

mise à jour le 9 novembre 2018



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48