Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Sous l’Egide des casques

Egide est à la fois une marque de casques cyclistes urbains et une petite entreprise créative qui ne cesse de grandir. Rencontre.

Etienne-Marie de Boissieu et Benoît Denis © Franck Tomps Etienne-Marie de Boissieu et Benoît Denis © Franck Tomps
Ils s’appellent Atlas et Apollo, sont nés il y a à peine six mois et pèsent environ quatre cents grammes chacun. Mais ne cherchez pas leur « berceau » ! Il est caché entre les murs d’une jeune pousse entrepreneuriale nantaise, nommée « Egide » (en écho au bouclier magique porté par les dieux grecs dans la mythologie, qui leur assurait une très grande protection). À l’origine, un duo : Étienne-Marie de Boissieu et Benoît Denis. « Les casques Egide sont comme des chaussons pour la tête ! racontentils. Nous avions l’idée de la forme et des matières depuis longtemps. C’est l’un de nos amis, Édouard Hougard, également designer au Japon, qui a dessiné le modèle initial. » Le parti pris d’Egide : créer une forme aux lignes élégantes, qui se rapproche de celle des bombes d’équitation et protège l’intégralité du crâne, et n’utiliser que des matériaux nobles. Dorénavant, une gamme de six casques ultra-résistants (à la pluie, aux UV, aux vibrations, aux chocs) existe, en cuir pleine fleur français (de couleur camel, moka ou ébène), en lin, en fibres de carbone ou en Kevlar, dotés à l’extérieur d’une jugulaire en microfibres et d’une fine boucle aimantée, à l’intérieur de mousses qui se démontent, se lavent et sèchent vite. « Ils sont le résultat d’un mélange de savoir-faire, qui va de la couture à la maroquinerie, en passant par le moulage de matériaux composites, à la croisée du travail manuel et de l’industrie », souligne Étienne-Marie de Boissieu. Dès leur prototypage, ils ont été « dorlotés » lors de Creative Factory 2014, un dispositif d’accompagnement dédié aux entreprises culturelles et créatives, lancé conjointement par le cluster du Quartier de la Création (SAMO), Atlanpole et leurs partenaires. Découpés et cousus près de Cholet, assemblés en Italie, les casques Egide sont aujourd’hui vendus à Nantes (Urban Cycle), ainsi que dans plus de dix villes en France, en Suisse, en Allemagne ou en Belgique.

Cécile Faver


www.egide-paris.com

mise à jour le 6 mai 2015



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48