Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Ruban géant

Un promoteur immobilier nantais, l’ADI, a décidé de contribuer à la manifestation Le Voyage à Nantes, via une opération de mécénat. Le « Mètre à ruban » de Lilian Bourgeat se déploie devant leurs locaux.

DR DR
En plein coeur du Quartier de la création, au 32, rue de la Noue Bras de Fer, l’installation de l’oeuvre pérenne de l’artiste Lilian Bourgeat vient clore un an et demi de travaux de restructuration du siège d’Aethica, groupe immobilier fondé en 2 000 (250 salariés en Loire- Atlantique, 70 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2012), auquel ADI appartient. Autour d’une cheminée réhabilitée haute de 33 mètres, vestige d’une usine de galvanisation, 1 300 m2 de bureaux ont été ajoutés aux 350 m2 existants. Des logements, ainsi que la Maison de la Longévité qui sera inaugurée à l’automne, ont également été construits. « En 2001, lors du rachat du bâtiment à André BTP, nous nous étions engagés à le faire évoluer en respectant l’architecture de l’époque. D’où l’intégration de bardages en bois », raconte Patrick Fontaine, président d’Aethica et d’ADI. Non content d’avoir observé l’évolution de l’Île de Nantes, le promoteur immobilier a aussi fortement contribué à son écriture architecturale et urbaine, grâce à différents projets comme les immeubles de bureaux « Île-Rouge » et « Bâtiment B », ou encore le programme de 40 logements « DY25 ». L’an dernier, à la vue de touristes suivant un certain fil rose tracé au sol, l’idée d’aller plus loin s’est imposée. « Nous avons pensé que nous pouvions participer au Voyage à Nantes, et, ce faisant, contribuer aux retombées économiques pour la ville. Cela nous semblait naturel d’accompagner le mouvement. » D’où la décision de financer une oeuvre pérenne, en laissant le choix de l’artiste à l’équipe du Voyage à Nantes. « Nous avons juste posé une condition : que l’oeuvre ait un rapport avec notre métier, c’est-à-dire la construction. C’est le cas de la proposition de Lilian Bourgeat, qui nous a plu.».

Isabelle Corbé

mise à jour le 4 juillet 2013



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48