Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Rénover, c’est aussi économiser !

Comment mener un projet de rénovation énergétique dans le cadre d’une copropriété ? Réponse avec la résidence des Bords de Sèvre, à Nantes, où les trois immeubles ont vu leur isolation thermique renforcée.

Achevée courant 2014, la rénovation thermique de la résidence des Bords de Sèvre, implantée dans le quartier Nantes Sud, a concerné ces trois immeubles d’une quinzaine d’étages chacun.

Des plus ambitieux par son ampleur (333 logements en tout), ce programme, qui a bénéficié de l’accompagnement de Nantes Métropole, a débuté avec la rénovation de la première tour, Le Clisson. « Le conseil syndical s’est mobilisé dès 2007, se souvient Anne Duthion, présidente du conseil syndical. Il a fallu interroger l’ensemble des copropriétaires afin de demander l’accord de tous. Cela a réclamé beaucoup de temps et d’investissement. » Consistant en la réalisation d’une isolation thermique par l’extérieur de la façade, le changement des menuiseries extérieures et l’isolation de la toiture, les travaux ont été financés grâce à plusieurs dispositifs d’aides, collectifs et/ou individuels : éco-prêt à taux zéro, aides financières de l’Ademe, puis de la Région, de l’Anah (Agence nationale d’amélioration de l’habitat), crédit d’impôt... « Les travaux de mon T5 ont coûté 16 000 €. Grâce aux différentes aides, cela m’est revenu à 11 000 € », précise, à titre d’exemple, Anne Duthion.
Succédant à l’installation d’une chaudière à condensation en 2011, la rénovation thermique des deux autres immeubles de la résidence, Le Château Thébaud et Le Saint-Laurent, a été réalisée, quatre ans s’écoulant entre le diagnostic et la réalisation des travaux. « Afin de préserver l’esprit des tours, le procédé que nous avons retenu est un bardage ventilé composé de panneaux teintés dans la masse, qui sert de manteau l’hiver et de bouclier l’été », décrit Nicolas Guérin, l’architecte de cette deuxième phase de travaux.

D’ores et déjà, le bilan en termes énergétiques est positif, la consommation d’énergie ayant été divisée par 2, soit 75 000 € d’économie annuelle sur la facture de gaz. « Grâce à l’installation de la chaudière à condensation, la baisse a atteint 30 % sur une année, remarque Yves Pacaud, membre du conseil syndical. Sur le long terme, cela va être payant. »
Cette vaste opération est emblématique de la politique métropolitaine menée dans les domaines de l’habitat et du développement durable, dont Johanna Rolland, présidente de Nantes Métropole rappelle deux objectifs : « En 2020, 50 % des logements sociaux seront chauffés aux énergies renouvelables, et, durant ce mandat, nous souhaitons aider et accompagner environ 1 800 logements en copropriété par an sur ces questions énergétiques. Il faut que la transition énergétique se fasse en collaboration avec les habitants. Elle doit être vue comme une opportunité, et non pas comme une obligation. »

Isabelle Corbé


« Plus de confort, plus de chaleur »



Depuis 10 ans, Anne et Florent Guillet sont propriétaires d’un appartement de 95 m2 situé au troisième étage du Château Thébaud, l’un des trois bâtiments de la résidence Bords de Sèvre. Achevés au dernier trimestre 2013, les travaux de rénovation énergétique de leur T5 se sont étalés sur une année. « Depuis la mise en place du bardage, c’est beaucoup plus propre. Le balcon a été refait du sol au plafond, observe Anne Guillet. Il y a plus de confort. Ça en valait la peine. »

Leur pièce de vie n’est quasiment pas chauffée, leur chambre ainsi que celles de leurs deux enfants presque jamais. « Depuis l’installation du réseau de chaleur et la réalisation de l’isolation extérieure, on sent la différence. La chaleur est constante. On n’a pas froid.» La prise de décision collective n’a pas posé de problème particulier. « Ça s’est bien passé au niveau de la copropriété. » En tout, les travaux ont coûté 18 000 €, dont 3 350 € financés grâce à deux primes, dont une prime énergétique de 1 350 €. « Maintenant, on attend de voir les effets de ces travaux sur la facture énergétique », conclut Florent Guillet.

mise à jour le 19 mars 2015



Qu’est ce que le CoachCopro® ?

Lancé en octobre 2013 par l’Agence parisienne du climat (APC), CoachCopro® consiste en une plateforme Web qui conseille et accompagne les copropriétaires dans les projets de rénovation énergétique de leur logement. Gratuit, ce service propose des informations, des conseils, un bilan de consommation énergétique de son logement, un suivi personnalisé de son projet, les trois étapes d’une rénovation thermique étant abordées : préparation du projet, audit énergétique et travaux.
« Cette plateforme permet de construire un projet de rénovation, tout en donnant de l’autonomie aux copropriétaires, grâce à la mise à disposition de 70 documents en téléchargement », précise Catherine Lafage, conseillère climat en charge du déploiement du CoachCopro® sur Nantes Métropole, effectif depuis fin 2014.
Renforçant le dispositif initié par Nantes Métropole, qui cible prioritairement les copropriétés de plus de 20 logements construits entre 1945 et 1985, CoachCopro® apporte ainsi, depuis la fin décembre 2014, une information adaptée aux petites copropriétés de moins de 20 logements. Cet outil va permettre de démultiplier l’accompagnement aux copropriétés. « Sur la Métropole nantaise, 45 000 logements sont potentiellement concernés par ce dispositif », précise Jonathan Lefebvre, du pôle Animation développement durable climat de Nantes Métropole.
www.coachcopro.com

Question à Julie Laernoes


Julie Laernoes, vice-présidente de Nantes Métropole déléguée à la transition énergétique et au développement durable.

Comment Nantes Métropole accompagne la rénovation énergétique des logements ?
Le logement représente environ 31 % de nos émissions de gaz à effet de serre. Les enjeux énergétiques sont donc évidents. Ils sont au coeur du Plan climat de Nantes Métropole, qui sera renouvelé en 2015. Il y a une vraie nécessité à convaincre les propriétaires d’engager des moyens financiers pour rénover leur logement. Dans le cadre de son plan local de l’habitat (PLH), Nantes Métropole a inscrit une action en direction des immeubles en copropriété, construits entre 1945 et 1984. Au sein de ce dispositif, six conseillers Climat de Nantes Métropole accompagnent les copropriétaires dans leur projet, en les conseillant, notamment, sur les aides financières possibles. Le site CoachCopro® est un outil supplémentaire, qui vient s’ajouter à l’accompagnement mis en place sur la Métropole nantaise. Parmi les 35 copropriétés actuellement suivies par Nantes Métropole, un tiers est en phase de travaux ou de maîtrise d’oeuvre, un tiers en phase d’audit et les dernières en phase de réflexion. Depuis fin 2011, une soixantaine de copropriétés ont été aidées, ce qui représente 5 000 logements. Cette politique de transition énergétique va créer de l’emploi et de la qualité de vie pour les habitants. Il est important qu’elle soit envisagée comme un projet global.
Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48