Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Quand les entreprises ont la fibre optique !

Nantes Métropole et la société rezéenne Nantes Networks viennent de finaliser la construction d’un réseau très haut débit en fibre optique de plus de 400 kilomètres. Il irrigue tout le territoire. Explications.

Plus de 400 km de fibre optique irriguent le territoire nantais Plus de 400 km de fibre optique irriguent le territoire nantais
Imaginons : vous travaillez dans une entreprise à La Chapellesur- Erdre ou à Carquefou par exemple, et vous êtes en contact tous les jours avec des clients à l’étranger. Mais, hélas, trop souvent vos communications sont interrompues. Vous souhaitez envoyer un logiciel sur un serveur ? Sachez que cela va vous prendre environ six heures. Sauf si l’entreprise est fibrée, c’est-à-dire reliée au réseau très haut débit du territoire. Trente minutes suffiront alors, au lieu des six heures habituelles.

La toile de la fibre optique
La fibre optique métropolitaine a le vent en poupe, et continue de tisser sa toile de manière souterraine. En tout dorénavant : plus de 400 kilomètres d’infrastructures ont été déployés, qui s’étendent de la Chapelle-sur-Erdre à Saint- Sébastien-sur-Loire, en passant par Bouguenais et Saint- Herblain. Sur la métropole nantaise, désormais 13 000 entreprises, implantées sur l’une des 84 zones d’activités économiques raccordées, sont éligibles à la fibre optique, ainsi que les 24 hôtels de ville des communes de l’agglomération. Et cela s’ajoute aux 200 établissements publics (recherche, enseignement supérieur, santé) déjà fibrés depuis 2003.
« Notre réseau de fibre optique est un atout majeur pour notre territoire. Il va permettre à de nouvelles entreprises de s’implanter, et à celles, déjà existantes, de se développer davantage. Toutes vont pouvoir dialoguer à grande vitesse avec le monde entier, affirme Gilles Retière, président de Nantes Métropole et maire de Rezé. Le temps presse ! Nantes, où l’économie numérique représente plus de 18 000 emplois et 2500 étudiants en informatique, est en concurrence avec d’autres villes françaises. Nantes a tous les atouts pour devenir la capitale du web ! »
C’est la société Nantes Networks, basée à Rezé, filiale de Covage (opérateur d’infrastructures qui finance à 100 % le projet, soit 15 M €), qui a été chargée par Nantes Métropole de doubler l’infrastructure déjà construite depuis dix ans, la boucle O-MEGA (170 km). De nouveaux emplois locaux ont été créés lors de l’extension du réseau très haut débit afin de permettre plus de connexions, de partage de données, d’échanges interbibliothèques, de visioconférences, d’e-learning et d’e-commerce demain. Pour les particuliers, c’est en 2020 que le très haut débit viendra frapper à leur porte.

Cécile Faver

www.nantes-networks.com
www.covage.com

mise à jour le 10 septembre 2013



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48