Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Photovoltaïque : Armor lance un produit révolutionnaire

Le groupe Armor dont le siège social est à Nantes poursuit sa mue tournée vers le développement durable. En 2017, il entamera la production d'une toute nouvelle génération de films photovoltaïques sur son site de la Chevrolière.

Pour produire la nouvelle génération de films photovoltaïques Asca, 30 emplois ont déjà été créés sur le site de la Chevrolière. 50 à 70 autres recrutements sont prévus. Pour produire la nouvelle génération de films photovoltaïques Asca, 30 emplois ont déjà été créés sur le site de la Chevrolière. 50 à 70 autres recrutements sont prévus.
Imaginez un film semi-transparent, ultra léger et flexible capable de produire de l'énergie aussi bien à l'extérieur qu'à l'intérieur et sur n'importe quel type de surface. Ce matériau du troisième millénaire existe et il a été développé par le groupe Armor. Asca, c'est le nom du produit, a nécessité six années de développement et de recherches et un investissement de 40 millions d'euros.

Historiquement connu pour son savoir-faire en terme d'encre et de feuilles de carbone, Armor (2000 emplois dans le monde et 239 M€ de chiffres d'affaires en 2015) s'est appuyé sur son expérience et sa maîtrise des procédés industriels pour développer cette innovation.
 
Respect de l'environnement et création d'emplois
 
Depuis l'arrivée à sa tête d'Hubert de Boisredon en 2004, le groupe industriel nantais a clairement pris le virage du développement durable, notamment en misant sur les cartouches d'encre sans solvants et recyclables. Les films Asca n'échappent pas à la règle puisque le procédé de fabrication sans silicium n'utilise aucune ressource rare ou toxique. Par ailleurs, les films photovoltaïques sont entièrement revalorisables.

Et qui dit nouvelle production, dit nouveaux emplois. « Trente postes ont déjà été créés sur le site de la Chevrolière », souligne Christophe Derennes, le directeur du pôle industriel du groupe, « Nous prévoyons entre cinquante et soixante-dix emplois supplémentaires dans les trois ou quatre années à venir ».
 
Applications concrètes et rendement continu
 
«La première génération d'Asca pourra se retrouver sur des produits nomades, comme des chargeurs, des toiles de tente, des sacs à dos, mais également sous forme de rouleaux prêts à être déroulés, par exemple sur une toiture », explique Christophe Derennes. Outre sa souplesse et sa légèreté, Asca porte une autre révolution énergétique. « Le film photovoltaïque peut générer de l’énergie même en basse lumière et produire de l'électricité en continu, aussi bien en extérieur qu'à l'intérieur », précise le directeur du pôle industriel. Précurseur dans le domaine, le groupe Armor ne compte pas en rester là et réfléchit déjà à l'avenir. « De nouvelles générations de films verront le jour dans les années à venir, avec lesquelles nous pourrons aller plus loin dans les applications, notamment en augmentant la puissance ou en rendant le film complètement transparent afin qu'il s'intègre encore mieux ».

Alors à quand du mobilier urbain recouvert de film photovoltaïque ou des murs d'appartements producteurs d'énergie ? Sans doute pour très bientôt.

[Vidéo] L'éclairage de demain vu par des étudiants de l'école de design Nantes Atlantique
En savoir plus

mise à jour le 20 octobre 2016



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48