Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Périphérique : le tour des chantiers

Un parti d’aménagement du périphérique à long terme a été défini en 2016. Les services de l’État et les collectivités territoriales ont fait le 17 avril 2018 un point d’étape sur les aménagements de l’anneau routier et de ses accès.

Les opérations prévues en 2018 pour fluidifier le trafic

[PDF - 171 Ko]

Périphérique nord : travaux en cours

100 000 véhicules empruntent chaque jour la section porte de Rennes / porte d’Orvault, la plus fréquentée avec Cheviré. Pour limiter la congestion à certaines heures, la solution retenue a été la création de voies auxiliaires d’entrecroisement avec une bande d’arrêt d’urgence de 2,50 m. Commencés en 2016, les aménagements sont terminés dans la voie centrale et se poursuivent sur les côtés jusqu’en 2019. Coût des études et des travaux, pilotés par l’État : 14 M€.

Porte de Gesvres : liaisons et bretelles reconfigurées

Pour achever la continuité du périphérique à 2x2 voies sur l’ensemble de son parcours, le concessionnaire Cofiroute pilote l’aménagement à deux voies des liaisons entre les périphériques nord et est. Les bretelles existantes devront aussi être reconfigurées. Montant estimé des travaux : 48,5 M€.

Complexe de Bellevue : concertation en 2019

Jugé prioritaire, l’aménagement de cette section à l’est de l’agglomération va faire l’objet d’une concertation en 2019, avant une enquête publique en 2021-2022. Il est prévu ici la création d’une voie d’entrecroisement entre les portes de Carquefou et d’Anjou ; le réaménagement des échangeur de la porte d’Anjou et de la porte du Vignoble ; la réalisation d’un nouveau pont sur la Loire.

Porte d’Anjou : des feux de régulation

Ils sont en service depuis un an : les deux feux de régulation sur le giratoire de la prairie de Mauves ont déjà rempli une partie de leur objectif, à savoir fluidifier et sécuriser la circulation en résorbant les bouchons. La phase d’évaluation n’est cependant pas terminée, et le dispositif va continuer d’être affiné jusqu’à la rentrée 2018.

Porte de Rezé : giratoire, passerelle et voie bus

49 000 véhicules empruntent chaque jour la porte de Rezé, un secteur qui verra cette année le transfert du marché d’intérêt national et l’implantation d’un pôle agroalimentaire. Les travaux démarrés en 2017, pilotés par Nantes Métropole, visent à « faire que le flux du MIN ne rencontre pas les autres flux de circulation », explique le vice-président aux déplacements, Bertrand Affilé. Deux nouveaux giratoires sont créés, ainsi que trois bretelles d’évitement, afin de fluidifier la circulation. La création d’une voie de bus en site propre va améliorer les conditions de franchissement de la porte pour le Chronobus C4. Enfin, les cheminements piétons et cyclistes sont facilités par la création d’une passerelle. Montant total estimé pour les travaux, livrés fin 2018 : 5,4 M€.

Gestion du trafic : l’information affinée

Panneaux à messages variables (PMV), stations et boucles de comptage, caméras, liaisons par fibre optique… autant d’outils déployés progressivement et visant à améliorer les conditions de circulation sur le périphérique  et l'information des conducteurs. Des travaux pour la pose de fibre optique sont en cours ou vont démarrer dans le sens sud-nord sur les sections portes de Retz / de Rezé (mi-mars à début mai), portes des Sorinières / de Saint-Sébastien (mai à juillet), portes de Saint-Sébastien / de Goulaine (juillet à septembre). Dans le sens nord-sud, la fibre sera déployée en septembre-octobre entre les portes de La Chapelle de la Beaujoire. Tous ces travaux nécessitent de neutraliser la bande d’arrêt d’urgence. A noter également que le périphérique est un des sites pilotes en France pour la mise en service de Scoop, un dispositif embarqué qui informe le conducteur en temps réel sur l’état du trafic.

Entretien et rénovation : travaux de nuit

De multiples interventions ont lieu chaque année sur les chaussées, les ouvrages d’art et accès à l’anneau routier. En 2018, la plupart des chantiers s’effectuent de nuit. Parmi les principaux points : la reprise de 2,6 km de chaussée entre les portes de Goulaine et du Vignoble (sens sud-nord, septembre et octobre) ; le renouvellement de la chaussée sur 1,3 km de la RN444, de la sortie Zénith à la porte d’Armor (juillet) ; la mise à niveau des dispositifs de sécurité sur la RN249, depuis la porte du Vignoble jusqu’à la sortie Basse-Goulaine.

mise à jour le 19 avril 2018



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48