Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Passer le relais aux jeunes générations

L’entreprise de robotique Yaskawa France, basée à Saint-Aignan-de-Grand-Lieu, a signé le contrat de génération de Fabien, 20 ans.

Fabien Siaudeau, entouré de Florent Hodiesne, son chef de service et de Michel Moreau, salarié senior Fabien Siaudeau, entouré de Florent Hodiesne, son chef de service et de Michel Moreau, salarié senior
Fabien Siaudeau, 20 ans, est depuis quatre semaines en poste à Yaskawa France. L’entreprise est basée à Saint-Aignan-de-Grand- Lieu et réalise des systèmes robotisés pour tous types d’industries et pour des clients comme PSA, Airbus, Bonduelle, Evian, MBK, pour les plus connus.
Après un BTS en alternance passé au CFA La Joliverie, à Saint- Sébastien-sur-Loire, un des viviers de recrutement de Yaskawa, Fabien a signé un CDI en contrat de génération pour trois ans avec l’entreprise de robotique : ce contrat va lui offrir un accompagnement privilégié. « L’idée de la loi est d’embaucher un jeune et de maintenir l’emploi d’un senior », précise Jean-Christophe Pasquier, chargé de mettre en place ce type de contrats dans l’entreprise. Fabien, lui, bénéficie ainsi d’un double avantage : il travaille avec un senior, Michel Moreau, 58 ans, qui lui apprend les ficelles du métier de mécanicien monteur « à l’ancienne », et il profite en complément du savoir de son chef de service, Florent Hodiesne, en matière de robotique mécanique et d’automatisme. Pour Michel qui, il y a plus de 40 ans, a été apprenti des chantiers de la Loire, « le contrat de génération est une bonne formule. Je ne me voyais pas quitter le métier sans l’avoir transmis ! ». Florent, lui, outre « les connaissances du robot Yaskawa », lui apprend « l’organisation ».

« Nous avons une culture du contrat d’apprentissage »

Chez Yaskawa, la transmission de savoir d’une génération à l’autre est une notion importante, même si la moyenne d’âge des salariés du siège est plutôt jeune (35 ans). « Nous avons une culture du contrat d’apprentissage et le contrat de génération entre dans ce schéma, précise Jean-Christophe Pasquier. Nous avons trois seniors dans l’entreprise qui seront amenés à partir. Donc, potentiellement, nous pourrons signer trois contrats de génération supplémentaires dans les années à venir. » Au titre du contrat de génération, l’État verse 4 000 euros par an pendant trois ans à l’entreprise.

Gwenaëll Lyvinec

Informations sur http://travail-emploi.gouv.fr et auprès de Pôle emploi.

mise à jour le 5 novembre 2013



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48