Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Meyko, le compagnon connecté des enfants asthmatiques

Imaginé depuis 2015 à Nantes par Sandrine Bender et Alizée Gottardo, ce petit être bleu doit aider les enfants atteints d'asthme à prendre régulièrement leur traitement. La commercialisation vient de démarrer.

Image. Sandrine Bender et Alizée Gottardo travaillent depuis 2015 sur le projet Meyko.
Matin, midi et soir. La consigne a beau être claire, il n'est pas rare que, même chez les adultes, les traitements passent à l'as. Alors pour un enfant qui ne mesure pas forcément combien ce traitement l'aide, le risque d'oubli est plus important encore. "Les études montrent que 13% des enfants asthmatiques seulement prennent leur traitement correctement, souligne Sandrine Bender, 27 ans, cofondatrice de Meyko. Et cela génère des crises et des complications."

La jeune femme, elle-même asthmatique, est bien placée pour en parler. "Mes parents sont médecins et cette difficulté des patients pour prendre régulièrement leur traitement, c'est quelque chose dont nous parlion souvent", poursuit-elle. Lorsqu'elle rejoint Nantes en septembre 2015 pour une formation sur les objets connectés, cette spécialiste du design fait la rencontre d'Alizée Gottardo, 25 ans. Les deux jeunes femmes décident de s'associer pour lancer ce qui deviendra Meyko.

"Créer l'adhésion thérapeutique"


L'objectif est de créer un objet connecté que les enfants pourront s'approprier, et qui enverra des messages simples pour les inciter à prendre leurs traitements. Lorsque le traitement n'a pas été pris, Meyko affiche une expression triste. Il redevient joyeux dès que le médicament est absorbé. "Meyko a pour but de créer une adhésion thérapeutique et d'aider l'enfant à mettres en place des habitudes. Cela permet de les responsabiliser." Quant aux parents, ils peuvent suivre le tout via une application sur leur smartphone. Et ça fonctionne "A deux ans et demi, les enfants apprennent à interagir avec Meyko en 20 secondes."

Un concept éprouvé au fil des prototypes testés en milieu hospitalier, à l'Hôpital Necker à Paris, et au CHU de Nantes. "Aujourd'hui, il n'existe pas d'outils d'aide à la prise de traitement pour les enfants, explique Sandrine Bender. Et le CHU de Nantes est attentif à ce qui peut se faire, d'autant qu'ils sont très tournés vers l'innovation. On a donc été bien accueillies, les médecins comme les patients nous ont vraiment accordé du temps."

Après avoir créé l'entreprise en 2016, les deux associées ont ensuite été accompagnées par l'Incubateur IMT Atlantique pendant deux ans pour mettre au point leur produit. Et début septembre, c'était le démarrage, via une campagne de précommande sur Indiegogo. "On a confiance dans notre produit, on n'a pas de crainte. Ce qui domine, c'est une énorme excitation de le partager avec tout le monde!"

mise à jour le 13 septembre 2018



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48