Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Mellinet : un futur quartier dans la ville

La caserne Mellinet, à l’Est du centre-ville de Nantes, va connaître une véritable mue dans les prochaines années. Un nouveau quartier va voir le jour. Il accueillera entre 1500 et 1800 logements nouveaux.

Plus de 13 hectares, non loin du centre-ville, permettront la réalisation d’au moins 1500 logements. Plus de 13 hectares, non loin du centre-ville, permettront la réalisation d’au moins 1500 logements.
Un nouveau quartier s’apprête à voir le jour à quelques pas du centre-ville. Treize hectares et demi. C’est ce que représente le terrain de l’ancienne caserne Mellinet, situé à un kilomètre de la gare, à l’Est du centreville. Le lieu, occupé jusqu’en 2010 par des militaires, abrite encore 80 bâtiments, dortoirs, écurie et autre infirmerie, entre terrains d’entraînement et hangars à camions. Presque aussi grand que le quartier Bouffay (14 hectares), le site appartient à l’État qui, sous condition de construire des logements sociaux et des logements abordables sur les deux tiers des constructions, est en passe de le céder à un prix modéré à Nantes Métropole.

L’objectif du projet est de créer un nouveau quartier dans la ville « à forte dominante résidentielle, souligne Alain Robert, conseiller communautaire et adjoint au maire de Nantes en charge de l’urbanisme, et qui comprendra 35 % de logements sociaux, 35 % de logements abordables et 30 % de logements libres. Soit de 1500 à 1800 logements ».

Le projet proposera « une offre résidentielle attractive pour les familles », ajoute François Grether, architecte urbaniste, missionné, avec le cabinet Forma 6, par Nantes Métropole pour définir un schéma directeur d’aménagement. « On aimerait aussi en faire un écoquartier avec moins de voitures, où l’on se déplace à vélo, à pied… Nous avons retenu cette hypothèse de ne pas créer de voie importante de transit. » Par ailleurs, une partie des bâtiments existants devrait être conservée pour son caractère patrimonial. Une vingtaine de constructions devraient être conservées, telles que l’infirmerie, les anciennes écuries, la forge... Ces bâtiments anciens pourraient héberger des activités économiques, pépinières, associations ou micro-entreprises.

« L’autre point important de ce projet, précise encore François Grether, est la relation à l’environnement. Le site est entouré de quartiers résidentiels, d’habitations individuelles, il n’est pas question de bouleverser le voisinage. » L’entrée actuelle, qui domine une placette encadrée par deux bâtisses qui seront conservées, restera en place. Les autres accès pourraient être réalisés sur la rue de la Mitrie.

Les travaux devraient débuter en 2017, une fois passés la première puis la seconde phase de concertation préalable (juillet 2013 et automne 2014), la mise en place de la Zone d’aménagement concerté (ZAC) début 2015 et le lancement des consultations de promoteurs prévue pour 2016. L’arrivée des nouveaux habitants est envisagée pour 2018.

Gwenaëll Lyvinec

mise à jour le 18 septembre 2013



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48