Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Levées de fonds : une année record des start-ups de la métropole

Les jeunes pousses nantaises plaisent aux investisseurs, auprès desquels elles ont levé 96 millions d'euros en 2017. Une progression de 65% par rapport à l'année précédente, signe du dynamisme du territoire.

Image. Spécialisée dans la gestion de produits sur Internet, Akeneo a levé 11 millions d'euros en 2017.
La progression est impressionnantes. En 2014, première année où la Cantine numérique a comptabilisé les levées de fonds, les start-ups de la métropole ont levé 7 millions d'euros. En 2016, la somme a grimpé à 32 millions d'euros, puis à 61 millions d'euros en 2016. Et en 2017, ce sont 96 millions d'euros qui ont été levés, dans la foulée du trio iAdvize (marketing conversationnel, 32 millions d'euros), Horama (biotechnologies, 19 millions d'euros) et Akeneo (gestion de produits sur Internet, 11 millions d'euros).

"On ne fera pas 100M€ de levée de fonds tous les ans, prévient tout de même Adrien Poggetti, directeur de la Cantine. Ce n'est pas un objectif, c'est simplement un bon indicateur de la vitalité de l'écosystème. Et dans cette optique, ce qui est intéressant c'est le nombre d'opérations plus que le total. Or depuis deux ans, nous sommes à 30 opérations par an, ce qui veut dire que nos jeunes pousses ont bien accès aux financements dont elles ont besoin pour se développer."

Les biotechs, l'autre locomotive

Ces bons résultats s'expliquent par le dynamisme des secteurs clefs de l'écosystème nantais, notamment le numérique, et par l'optimisme des financeurs quant à la reprise économique. "On a des investisseurs qui regardent un peu plus aujourd'hui ce qui se passe à Nantes, notamment parce que nous avons des locomotives comme Lengow ou iAdvize, souligne Adrien Poggetti. Le bilan ne prend d'ailleurs pas en compte que le numérique, mais aussi les biotechs, où nous avons de belles réussites."

"Maintenant, il va falloir que les entreprises qui ont trouvé ces financements confirment dans les années qui viennent", conclut le directeur de la Cantine.

mise à jour le 30 mars 2018



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48