Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Les collégiens en échappée vers les châteaux

Vingt-trois élèves de sixième du collège Le Breil, à Nantes, partent pendant 4 jours à vélo découvrir des châteaux de la Loire. Une première depuis plus de 10 ans dans ce collège classé en zone d’éducation prioritaire (ZEP).

Les collégiens du Breil s’initient au vélo © Patrick Garçon Les collégiens du Breil s’initient au vélo © Patrick Garçon
Dans la cours du collège Le Breil, à Nantes, Aurore, Fanta et Leeshet ont enfilé leur casque et enfourchent leur vélo. Ils sont neuf à ainsi s’entraîner du fait de leur manque d’assurance sur un deux-roues. Les quatorze autres élèves de sixième sont en classe et révisent le Code de la route. Leur objectif, c’est un voyage en région Centre, où ils visiteront les châteaux de la Loire à vélo, au début du mois de juin. « Avec une moyenne de trente kilomètres à parcourir chaque jour », précise Benjamin Gauthier, professeur d’EPS coordonateur du projet. Avec lui, 5 autres enseignants de cet établissement classé en zone d’éducation prioritaire, tous « convaincus des bienfaits du vélo », se sont engagés dans la course aux châteaux, à l’initiative de l’un d’entre eux, Anthony Vergneau, professeur de français qui avait déjà mené un projet similaire au collège Debussy. Aucun projet de cette ampleur n’a été mené au collège depuis 12 ans. « Le projet, qui nous emmène à Amboise, Blois, Chenonceau et Chambord, nous permet un travail interdisciplinaire, sur l’histoire, la géographie, les sciences et vie de la terre (SVT), poursuit l’enseignant. Cinq élèves non francophones récemment arrivés en France – un Italien, un Dominicain, un Pakistanais, un Algérien et un Espagnol - y participent également, ce qui peut faciliter leur intégration. » « Nous irons en train à Amboise, puis nous ferons la majorité des trajets d’un château à l’autre à vélo », précise le prof d’EPS. Une aventure incroyable pour des jeunes de 11 ans, qui parfois n’avaient jamais fait de vélo. « Les enfants ont vite appris ensemble », raconte Anne-Claude Mortier, enseignante-documentaliste, engagée dans le projet. Ainsi, Yassine a appris à Diclane à en faire, tout comme Myriam et Fanta ont initié Nina. « Ce projet réintroduit le vélo dans le quotidien des enfants, explique Pierre Berger, enseignant à l’unité pédagogique pour élèves allophones arrivants (UPE2A), également investi. Certains viennent maintenant à l’école en deux-roues. » La réalisation d’un blog pour raconter cette épopée fait également partie du projet. Les vélos utilisés pour le périple sont loués au collège Ernest-Renan de Saint-Herblain. Pour financer le projet, outre quelques partenariats comme Nantes Métropole, les enfants vont aussi distribuer Couleur Locale, le journal de quartier des Dervallières, avec l’accord de la mairie de Nantes, ce qui leur permettra de récolter 600 euros. Au final, les familles ont 50 euros à payer. Et les enfants en garderont des souvenirs longtemps !

Gwenaëll Lyvinec

mise à jour le 22 mai 2015



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48