Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Les amis protecteurs de l’Erdre

Depuis 24 ans, la Fédération des Amis de l’Erdre oeuvre à protéger et valoriser « la plus belle rivière de France », selon l’expression de François 1er. Actuellement en cours de finalisation, le dernier de leurs projets consiste à transformer le dernier affluent rive gauche de l’Erdre, les Sourdes, en ruisseau pédagogique.

Simon Prévost, médiateur de rivière à la Fédération des Amis de l’Erdre. Simon Prévost, médiateur de rivière à la Fédération des Amis de l’Erdre.
Protection des zones humides, reconquête de la qualité de l’eau, sensibilisation auprès de tous les publics (enfants, techniciens, élus, grand public...), cheminements doux et accès aux rives, partenariat technique et assistance avec les collectivités, projets de réhabilitation, chantiers et nettoyages bénévoles (de 4 à 5 par an) : depuis sa création en 1990, la Fédération des Amis de l’Erdre multiplie les missions et les combats, son domaine géographique d’intervention étant localisé entre Nantes et Nort-sur-Erdre, c’est-à-dire la partie navigable de la rivière. Regroupant une vingtaine d’associations et 120 particuliers, elle développe régulièrement des projets, dont celui relatif au ruisseau des Sourdes dans le quartier Port-Boyer, distingué dans le cadre de l’appel à projets citoyens « Nantes Capitale verte européenne 2013 ». « Nous allons nous occuper de la gestion et de l’entretien des abords du cours d’eau ainsi que des supports d’animation du sentier pédagogique », décrit Simon Prévost, médiateur de rivière à la fédération. Également à l’ordre du jour : la restauration des frayères à brochets, en collaboration avec la Ville de Nantes. « Cela va contribuer à la qualité écologique de l’eau et de la rivière. »
D’autres idées utiles sont à l’étude sur d’autres affluents de l’Erdre : le Gesvres, à la Chapelle-sur-Erdre, et le Charbonneau, à Carquefou. Et puis, la nécessité de la gestion et de l’entretien des zones humides sur le territoire aval de l’Erdre (Port-Boyer et Gachet, par exemple) reste toujours d’actualité. « Beaucoup de projets restent à mener. Mais nous allons dans le bon sens. »

Texte : Isabelle Corbé
Photo : C. Blanchard

http://federation-amis-erdre.over-blog.com/

mise à jour le 3 mars 2014



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48