Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Les Ambassadeurs de Nantes Saint-Nazaire s’engagent à bâtir une stratégie internationale

Une communauté de 170 ambassadeurs de la métropole Nantes Saint-Nazaire, issus de plusieurs mondes -de l’économie aux transports, du tourisme à la formation- vient d’être créée. L’objectif : jouer collectif pour positionner le territoire sur l’échiquier international.

Image.
Ils sont 170. Ce sont des femmes et des hommes, des personnalités, parfois très connues, parfois moins, qui font bouger le territoire. Ils sont les nouveaux Ambassadeurs de Nantes Saint-Nazaire. « Nantes Métropole est regardée comme une terre où il fait bon investir, déclare Johanna Rolland, présidente de Nantes Métropole et maire de Nantes, lors de la soirée inaugurale, nous avons pris l’initiative de lancer ce réseau d’ambassadeurs de Nantes Saint-Nazaire avec David Samzun, maire de Saint-Nazaire et président de la Carène, et Jean-François Gendron, président de la CCI, pour penser les choses à l’échelle Nantes Saint-Nazaire et être visibles à l’échelle internationale. Bâtir une telle stratégie, cela passe d’abord par la manière de fédérer des hommes et des femmes».

Faire communauté

Un « Ambassadeur de Nantes Saint-Nazaire » est un « acteur » du monde économique, culturel, scientifique, de la formation, etc., tous secteurs confondus, privé, public ou parapublic, en relation avec d’autres territoires en France ou à l’étranger. Sa principale mission : véhiculer tout ce qui fait la singularité du territoire, notamment lors d’un voyage d’affaires ou de la visite d’un client. Mais aussi détecter les opportunités (projets d’implantation, investissements, événements professionnels…). Parmi eux : Anne Beauval, directrice de l’École des Mines de Nantes, Hervé Germain, vice-président de Neopolia (cluster d’entreprises industrielles de la région), Carine Chesneau, présidente du Centre des jeunes dirigeants d’entreprises de Loire-Atlantique (CJD 44), Jean-Luc Charles, directeur de la SAMOA. « Nantes n’est qu’à deux heures de Paris !, souligne Jean-François Gendron, nous sommes nombreux à être fiers de notre territoire. Diffuser cette image, c’est cela qui nous importe. » Le sens de cette démarche : jouer collectif pour être plus fort et s’inscrire dans la durée.

Écrire le récit du territoire

« Nous avons toutes les cartes en main, dans le domaine de l’industrie comme dans celui du numérique pour être plus forts, plus compétents, dans un contexte international complexe » affirme David Samzun, également vice-président de l’Agence Nantes Saint-Nazaire Développement. C’est en effet l’agence de développement économique et international (créée par Nantes Métropole, la Carène- Communauté d’agglomération de Saint-Nazaire, et la CCI, dirigée par Lionel Martinez) qui pilote l’ensemble de cette initiative. Ses rôles : « équiper » les ambassadeurs d’outils de communication (arguments-clés, supports, signature mail, recommandations….), développer la vision prospective du territoire, au cours d’ateliers programmés en 2016-2017 autour, par exemple, des transformations de l’île de Nantes (23 juin 2016) ou de l’hôpital du futur (7 juillet 2017), constituer une communauté de 400 ambassadeurs et ambassadrices en réseau dans trois ans. « Nous avons décidé d’écrire à plusieurs le récit de notre territoire et de le partager », conclut Johanna Rolland, présidente de l’Agence Nantes Saint-Nazaire Développement.

Texte : Cécile Faver
Photo Patrick Garçon
 

mise à jour le 13 juin 2016



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48