Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Les 24 communes se mutualisent pour l'achat d'électricité

À compter du 1er janvier 2016, loi NOME (de 2010) met fin au tarif réglementé de vente d'électricité. Pour anticiper le coût d'achat de l'énergie et favoriser le développement durable, Nantes Métropole et les 24 communes de l'agglomération mutualisent leur commande publique d'achat d'électricité. Une première pour la Métropole.

©Régis Routier ©Régis Routier
D'ici la fin de l'année, les tarifs réglementés (soient les tarifs jaune et vert heure pleine /heure creuse pour les entreprises et collectivités) vont disparaître. Or, selon la Commission Régulation Énergie (CRE), le coût d’achat de l’électricité devrait augmenter de 30 % d’ici 2017 (par rapport à 2012), voire de 50 %*, d’ici 2020.
Alors pour ne pas se laisser prendre de cours, une des premières mesures du pacte métropolitain est la création d'un groupement de commande publique mutualisé d'achat d'électricité.
Cette convention, signée pour une durée de 4 ans renouvelable une fois par les 24 communes et leurs centres communaux d'actions sociales CCAS, désigne Nantes Métropole comme coordonnateur. Ce groupement s'étend également à trois autres partenaires : l’ESBANM (École Supérieure des Beaux Arts de Nantes Métropole), Nantes Habitat et le Syndicat mixte pour l’hébergement des Gens du Voyage.

Diminuer les factures publiques
Cette coopération commune devrait permettre de baisser la facture pour l'usage public (bâtiment, éclairage, exploitation...) comme le confirme Julie Laernoes, vice-présidente de Nantes Métropole en charge de l’empreinte écologique, de la transition énergétique, du climat, de l’énergie et du développement durable : « L’année dernière, nous avons expérimenté une coopération commune à plus petite échelle sur l’éclairage public, les feux de signalisation… et nous avons réalisé une économie de 10%. »
Un choix du collectif qui joue aussi la carte de la solidarité… puisque l'ensemble des signataires, les plus petites communes notamment, ont pu bénéficier des compétences des autres participants, sur le volet de l’achat public, des enjeux économiques, juridiques et responsables.
Emmanuel Dion, chef de projet au Pôle énergie de Nantes Métropole a participé à ces réunions préparatoires et témoigne de cet esprit d'équipe : « C’est tout nouveau, personne n’a jamais entamé ce genre de démarche. Depuis le mois de juin dernier, nous avons travaillé tous ensemble à raison d’une réunion mensuelle avec parfois plus de 40 intervenants à table. Nous avons participé à des formations, rencontré les différents fournisseurs d’électricité : EDF/GDF, Direct énergie, Lampiris, Enercoop... Pour la rédaction du cahier des charges, nous avons organisé une sorte de speedating de l'énergie, où les équipes tournaient toutes les 40 minutes par petit groupe. »

Développer l énergie verte

Outre l'aspect financier, cette mutualisation est aussi l'occasion de consolider le virage en faveur de la transition énergétique, en cette année d'Agenda 21. Sur les 24 communes, 13 d'entre elles ont déjà fait le choix d'acheter un lot d'électricité verte, 100 % renouvelable, soit 4 % environ de la consommation du groupement. Un engagement évident pour le maire d'Orvault, Joseph Parpaillon, dont la commune a reçu le label Citer'gie, signe d'un engagement continu en matière de développement durable : « C'est par les économies avec une meilleure protection des bâtiments que nous pouvons réduire d’un tiers la consommation énergétique en contrôlant les systèmes de fonctionnement du chauffage automatique, de l'éclairage public… Mais aussi en se tournant vers une énergie renouvelable. »
Les fournisseurs auront jusqu'au 18 mai 2015 pour répondre à l'appel d'offres. Une fois le panel retenu, le marché de l'électricité étant très captif (fixé sur le cours de la Bourse), Nantes Métropole disposera de 4 heures pour analyser l'offre et arrêter le tarif au cours du marché. Là aussi un petit défi à relever auquel les équipes se sont déjà préparées !

Stéphanie Morandière


* (source EDF)

mise à jour le 23 avril 2015



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48