Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Les 14es Assises des déchets se tiennent à Nantes, « territoire zéro déchet, zéro gaspi »

Les 27 et 28 septembre, Nantes accueille les Assises nationales des déchets destinées aux professionnels du secteur. L’occasion de vous présenter 4 initiatives de jeunes Métropolitains qui aident à réduire nos poubelles.

Image.
Plus de 600 acteurs du secteur des déchets se réunissent les 27 et 28 septembre à la Cité de congrès de Nantes pour la 14e édition des Assises des déchets. L’objectif de ces rencontres destinées aux professionnels, associations et collectivités est d’échanger et de partager les expériences sur les sujets de préoccupation du secteur : déchets du BTP, bio-déchets, stratégie plastique et recyclage, mauvaises pratiques ou pollution… Ces deux jours sont aussi l’occasion de promouvoir l’innovation technique ou sociétale dans ces domaines.

Nantes Métropole, reconnue « Territoire zéro déchet, zéro gaspi » par le ministère de la transition écologique, accueille cette manifestation pour la 4e fois, renforçant ainsi son engagement dans la réduction des déchets.

Pour sensibiliser le grand public, en marge de ces Assises, un « Altersac village » se tiendra samedi 30 septembre au centre commercial Paridis. Des structures locales, telles la Ressourcerie de l’île, Macapi ou Claire la Guêpe, y proposeront des ateliers pour fabriquer des tote bag en t-shirt, cabas en bâches PVC, furoshiki en foulards, sac en affiches publicitaires, etc. L’objectif ? Se passer des sacs plastiques.

Dans cette lutte pour faire maigrir nos poubelles et mieux gérer nos déchets, la métropole nantaise regorge d’initiatives innovantes. En voici quatre.

Bio T Full : pour le jardinage urbain par la récup’



Cette jeune association encourage le jardinage urbain en proposant des ateliers pour construire ses jardinières en matériaux de récup’, installer un lombricomposteur chez soi, fabriquer un hôtel à insectes, ou encore s’initier à l’aquaponie. Bio T Full accompagne aussi les promoteurs immobiliers et les syndics de copropriété pour mettre en place des jardins urbains partagés réduisant ainsi les déchets organiques des résidents grâce à la mise en place de composteurs. « Nous ne raisonnons pas qu’en terme de déchets mais sur toute la boucle organique », précise Anthony Maillard, fondateur de Bio T Full. « Le bio-déchet permet de fabriquer du compost, qui va aider à la croissance des légumes en jardinière, qui vont nourrir les habitants, qui vont jeter les épluchures au compost... »

Restaur&Sens : manger beau, bon et sans déchets



Choquée par le gaspillage alimentaire en revenant de plusieurs mois passés au Népal, Elodie Lassire créé Restaur&Sens en 2014 pour remettre du sens dans nos assiettes. Elle accompagne et forme les professionnels pour qu’ils deviennent des structures responsables et sans gaspillage, tout en renforçant la cohésion d’équipe. « Pour que ça fonctionne, les personnes doivent être actrices », précise-t-elle. Elodie Lassire intervient également dans les écoles pour sensibiliser les enfants, elle coordonne la Grande Table de l’agglo et a une activité de traiteur. « Je rachète les invendus de maraîchers locaux avec l’objectif de cuisiner et trouver des recettes avec ce que j’ai récupéré. J’ai développé une scénographie pour sensibiliser et mettre en avant cette démarche de traiteur zéro gaspi. »
Anti-gaspillage infatigable, Elodie Lassire crée actuellement une filière pour valoriser les fruits et légumes imparfaits.

Stations Services : recyclerie de matières premières



Besoin d’un peu de carrelage, de peinture, de vis, de tissus… Pourquoi ne pas aller voir si votre bonheur ne se trouve pas à Stations Services ? Cette recyclerie, ouverte en juin 2015 à Rezé , récupère les rebuts de chantier et les chutes de production des entreprises pour les revendre aux particuliers, artistes, professionnels afin qu’ils aient une seconde vie. « Plus de 70 entreprises font appel à nous, certaines ponctuellement d’autres toutes les semaines pour que nous collections leurs déchets », explique Philippe Comtesse, le fondateur de Stations Services. « Nous les encourageons à favoriser le réemploi, plutôt que le recyclage immédiat, qui a un meilleur impact environnemental. » Pour deux à dix fois moins cher que dans le commerce, vous trouverez des rebuts de grandes enseignes de bricolage. Stations Services récupère aussi au Château des Ducs de Bretagne, au Musée des Beaux-Arts, dans les écoles… Et propose des ateliers, du plus simple comme apprendre à manier une perceuse au plus compliqué comme s’initier à la reliure. « Nous voulons démocratiser le Do it yourself », résume Philippe Comtesse.
La Tricyclerie : pédaler pour composter



Coline Billon et Valentine Vilboux, aidées de quelques bénévoles, pédalent quotidiennement depuis deux ans pour récupérer les déchets organiques des restaurateurs de Nantes et le marc de café d’entreprises afin de les transformer en compost. « Aujourd’hui nous avons 32 points de collectes et nous récoltons 1,5 tonne de déchets par mois que nous répartissons dans trois lieux de compostage », précise Valentine Vilboux. » Le compost mûr est ensuite donné gratuitement à un maraîcher ou, nouveauté depuis cette rentrée, aux particuliers. L’occasion d’échanger autour d’un verre et de sensibiliser. C’est la deuxième mission de la Tricyclerie qui propose des animations auprès des habitants sur tri des déchets, en faisant partie notamment du réseau éco-événement et des ambassadeurs du tri.

mise à jour le 27 septembre 2017



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48