Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



« Le vélo définit et construit le futur »

Rencontre avec Manfred Neun, président de la Fédération européenne cycliste, et membre du jury qui a choisi Nantes pour accueillir le congrès international Velo-city.

Johanna Rolland et Manfred Neun. © Patrick Garçon Johanna Rolland et Manfred Neun. © Patrick Garçon
Pourquoi le choix de Nantes comme ville d’accueil de Velo-city 2015 ?
Plusieurs raisons expliquent ce choix de la métropole nantaise pour l’accueil de Velo-city 2015, parmi lesquelles sa volonté de réduire de 50 % les gaz à effet de serre d’ici 2030. Et, par rapport à la poursuite de cet objectif, le vélo va évidemment jouer un rôle. De plus, la métropole nantaise a considérablement amélioré et développé ses infrastructures destinées aux vélos. La proportion des cyclistes dans l’espace urbain a doublé en quelques années. C’est à cela que l’on voit qu’une ville change : au nombre de ses cyclistes ! Ici, à Nantes, vous avez un rôle important à jouer.

Quelles sont les grandes lignes de Velo-city 2015 ?
Réunissant des orateurs de haut niveau, les conférences et débats vont, chaque jour, traiter d’une grande thématique : la résilience, la transition et, enfin, la collaboration. Nous allons parler de croissance et de durabilité, d’enjeux économiques et de droits de l’homme. Tous, nous sommes impliqués, tant au niveau local, national, qu’européen et international, 2015 étant l’année du Développement durable au niveau des Nations unies. Sans oublier la COP21 (Conférence des Nations unies sur les changements climatiques), qui se tient, à la fin de cette année, à Paris.

Comment voyez-vous l’avenir du vélo ?

Pour se rencontrer ou trouver un meilleur équilibre dans l’espace social, le vélo est facile. Outre le développement durable, il peut contribuer à la croissance économique et au développement d’une économie verte. Dernièrement, une université étrangère a réalisé une étude sur le poids économique du vélo en termes d’emplois en Europe. Le vélo définit et construit le futur.

Propos recueillis par Isabelle Corbé
Photos : Patrick Garçon

mise à jour le 6 mai 2015



Question à Jacques Garreau


Jacques Garreau, vice-président de Nantes Métropole en charge des déplacements doux.

Quels sont les enjeux de Velo-city ?
« Si l’on a, aujourd’hui, la capacité d’accueillir Velo-city, c’est grâce à la mise en place du Plan vélo sur la Métropole, qui nous a notamment permis de doubler la part de vélo dans les modes de déplacements sur le territoire. Velo-city est pour nous un point d’appui pour aller plus loin dans la pratique du vélo. Nous souhaitons que les congressistes repartent de Nantes pleins d’enthousiasme. Si l’on peut donner envie à d’autres villes de taille moyenne de s’engager plus avant, c’est un pari gagné. À partir de l’automne, nous allons préparer un deuxième Plan vélo (2014-2020) et notamment travailler sur les points noirs bloquants, tels que les franchissements. »

Question à Hadrien Bedok


Hadrien Bedok, responsable des déplacements doux à Nantes Métropole et directeur du programme de Velo-city.

Qu’est-ce que le colloque Velo-city et quels sont les grands enjeux de cet événement ?
« Velo-city est un événement international, mais c’est aussi un événement local pour les citoyens. Cet événement montre l’implication de Nantes Métropole dans le développement durable et affirme son action dans la lutte contre le changement climatique. Velo-city est aussi un lieu de débats, d’échanges d’idées et de solutions. On y parle d’urbanisme, de transport, de services, mais aussi d’économie, de santé, de bien-être, de qualité de vie. Le vélo n’est pas seulement un moyen de transport, c’est un mode de vie. Il y a des décisions importantes à prendre pour resituer la place du vélo dans la ville de demain, à l’échelle européenne comme à l’échelle mondiale. Ce colloque est finalement une invitation à changer d’état d’esprit pour changer de comportement. »
Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48