Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Le numérique au service du handicap

L’association ThinkCode participe à la Digital Week avec un projet pour dire combien le numérique au quotidien doit aussi rendre la vie plus facile aux personnes porteuses de handicap.

Jade Puiroux et Vincent Lhoste © Patrick Garçon Jade Puiroux et Vincent Lhoste © Patrick Garçon
L’association ThinkCode, basée à Nantes, est une jeune structure. Son président, Vincent Lhoste, ingénieur codeur, a la fibre solidaire. Son association, il l’a d’abord créée grâce à Jade Puiroux, jeune fille porteuse d’un handicap neuromoteur. Élève au lycée international Mandela, à Nantes, elle aurait aimé coder et programmer, mais a dû changer de filière d’apprentissage faute de formation et d’outils adaptés à son handicap. C’est ce vide dans les formations scolaires qui a poussé Vincent Lhoste et Hervé Puiroux à créer ThinkCode. « La révolution numérique n’est pas que virtuelle, assure Vincent. Elle est aussi sociale et solidaire. Aujourd’hui, l’écosystème numérique se développe très vite et il faut en profiter pour y intégrer les personnes porteuses de handicap, via des formations et des outils adaptés. » Pour mettre en forme son idée, le bureau a reçu de nombreux soutiens, tel celui de l’APAJH 44 (Association pour adultes et jeunes handicapés de Loire-Atlantique), du lycée international Mandela et de nombreux développeurs. « Nous voulons agir pour que le numérique soit aussi vecteur d’inclusion pour les personnes porteuses de handicap. » Et l’association a déjà plein d’idées : ateliers, HandiCamp, création d’une plateforme d’échange de CV en lien avec les offres d’emploi pour les personnes porteuses de handicap… Certaines de ces idées seront présentées lors de la Digital Week. « C’est une opportunité pour nous d’informer le public et de proposer des initiations à la programmation à des personnes porteuses de handicap », explique Vincent. « J’aimerai faire un atelier avec des jeunes porteurs de handicap, des designers-codeurs et des étudiants, pour réfléchir aux outils, claviers, écrans, qui pourraient aider les personnes handicapées au quotidien, en conservant ce fil rouge de l’éducation. L’idée est aussi de montrer que le numérique, ce n’est pas que faire du code. C’est le quotidien ! »

Gwenaëll Lyvinec

mise à jour le 3 septembre 2015



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48