Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Le miroir d’eau prêt pour la rentrée

Elément clé du grand projet urbain « de la gare à la Loire », le miroir d’eau prend forme. Les ouvriers sont à pied d’œuvre pour achever l’ouvrage pour septembre, une fois les tests effectués.

Image. 1 300 m2 vont être recouverts de dalles de granit gris et de granit noir, qui formeront le miroir d’eau.
Les dalles triangulaires de granit gris et de granit noir s’encastrent sur 1 300 m2 face au château des Ducs de Bretagne. Bientôt des arbres viendront s’installer sur l’esplanade qui abrite le miroir d’eau. Là, deux centimètres d’eau formeront ce grand miroir d’eau, dont l’éclat sera tempéré par des brumisateurs et des jets d’eau.

 « Ce projet est la pièce maîtresse de la promenade nantaise de la gare à la Loire, explique Alain Robert, vice-président en charge des grands projets urbains. Le premier acte de ce grand projet urbain a été de repousser les voitures vers la voie ferrée, puis de reconstituer un square public avec une œuvre originale de l’artiste Kinya Maruyama (le dragon). Le troisième élément du projet, c’est le passage souterrain, qui relie l’esplanade au quartier Madeleine-Champs de mars. Le 4e élément est cette vaste esplanade devant le château, où nous avons voulu maintenir la présence de l’eau d’une manière contemporaine, pour rappeler que l’ancien lit de la Loire se trouvait là. »

La réalisation de l’ouvrage, d’un coût de 3, 2 millions d’euros TTC, a nécessité de gros travaux. On se souviendra par exemple de cet énorme trou de 17 mètres de profondeur réalisé au début du projet sur l’esplanade, en septembre 2014. Un tiers de cette excavation abrite désormais la réserve de 180 m3 d’eau qui circulera en cercle fermé sur le miroir, ainsi que les pompes, mais aussi tout le système informatique qui permettra de gérer le site. 32 jets seront installés, qui permettront d’avoir un éclairage, voire de la musique lors d’événements festifs. « Il y aura différentes phases, explique ainsi Neila Bedjaoui, chef de projet miroir d’eau à Nantes Métropole, avec des périodes où le miroir sera à sec, d’autres où les jets fonctionneront…Il y aura des ajustements en fonction des usages comme cela a été fait pour la fontaine de la place Graslin. » L’ensemble du système de tuyauterie et soudures en inox ainsi que l’installation du système sont réalisés par une entreprise de Barcelone, fontainier spécialisé. La brumisation sera alimentée par le réseau d’eau de la ville. Deux pompes et deux filtres à sable filtreront l’eau de la réserve.

Lorsque le miroir sera achevé, on pourra marcher dessus, profiter de la fraicheur des brumisateurs et des jets. D’ici là, des tests seront effectués durant l’été. Restera à réaliser les chemins qui mèneront au site, afin de le révéler au public pour la rentrée de septembre.

Texte : Gwenaëll Lyvinec
Photos : Patrick Garçon
 
  • Suivez Nantes Métropole sur Twitter !

 

mise à jour le 28 mai 2015



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48