Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Le crowdfunding sème un vent d’optimisme

Le crowdfunding – ou « financement participatif » – rencontre un engouement croissant en France. Environ 50 plateformes web y ont poussé, pour financer autrement une constellation de petits et grands projets. Décryptage.

Ils racontent tous ou presque la même histoire intense, ceux et celles qui ont expérimenté l’une des plateformes de crowdfunding françaises, tels KissKissBankBank (créé en 2009) et Ulule (lancé en 2010). Qu’ils se sont sentis portés par la foule, après avoir failli se fâcher avec leur banquier ! Alors qu’ils avaient juste envie de créer leur boîte et faire un joli pied de nez à la crise, de monter un spectacle, produire un album, lancer un nouveau magazine ou trouver une bourse d’écriture pour un futur roman.

Mais où trouver des sous ? Dorénavant, plus besoin de faire un ou plusieurs tours de table pour chercher de la « love money ». Il suffit de contacter une plateforme de crowdfunding, qui sollicitera, en toute transparence et légalement, les amis, les copains des amis... Le challenge : récolter plusieurs petites sommes d’argent, en échange de contreparties, pour cofinancer un projet à hauteur d’un montant ciblé, in extremis avant la deadline. « Si KissKissBankBank était une ville, nous serions la deuxième ville du monde ! affirme Vincent Ricordeau, cofondateur de la plateforme KissKissBankBank, leader européen. Cette année, nous avons dépassé les 25 millions d’euros récoltés, qui financent plus de 12 000 projets créatifs ou innovants sélectionnés. Nos nouvelles plateformes web, Hello Merci, dédiée au prêt solidaire entre particuliers, et Lendopolis, réservée aux TPE et PME de plus deux ans, sont déjà en train de grandir vite ! » Vertigineux, non ?

Le « crowdfunding » est un phénomène à lui tout seul, que la plateforme de financement participatif soit ancrée à Paris, à Lyon, à Marseille ou à Nantes, où le magazine Terra Eco n’a pas hésité à faire appel aux dons via Ulule, pour rester vivant parmi les magazines indépendants ! D’autres porteurs de projets ont préféré solliciter les plateformes de crowdfunding métropolitaines, à peine nées sur le territoire, tels My New Startup (créé en 2013) ou plus récemment Busybee.io, qui s’adresse aux inventeurs d’objets connectés ou de solutions technologiques. « Le crowdfunding faisait sourire il y a cinq ans ; aujourd’hui il intrigue les banquiers ! souligne Vincent Ricordeau. Nous avons mesuré récemment que le montant des prêts potentiels aux TPE et PME de la part des particuliers s’élève à 75 milliards d’euros, dont 16 milliards de prêts “certains”. Mais nous ne sommes qu’au tout début de l’histoire ! »

Cécile Faver

www.kisskissbankbank.com
www.fr.ulule.com


MAMM Cookies réinvente le biscuit nantais de qualité



MAMM Cookies est une jeune pousse entrepreneuriale qui fabrique de la pâte à cookies « faits maison ». Elle vient de gagner son pari sur la plate-forme KissKissBankBank pour financer une camionnette de livraison.

MAMM Cookies a tout d’un geyser de pâte à cookies fraîche, en pot, prête à cuire. Morgane et Emmanuel Chevalier, nouvellement installés avec leurs trois enfants près du parc de Procé, à Nantes, choisissent de concocter, dans leur cuisine, à l’abri des regards, un cookie gorgé de saveurs authentiques, une « biscuiterie made in Nantes » innovante. « Nous sommes les premiers en France ! affirment-ils, nous sommes conscients du potentiel de notre idée. Ce que nous avons créé, c’est d’abord un univers. ». Adieu les tabliers de cuisine des amateurs éclairés, bonjour les normes alimentaires strictes des pros. Mais comment financer le MAMM Mobile, une camionnette dotée d’un frigo adéquat, afin de développer davantage le circuit court de distribution ? La solution est évidente : challenger sur la vaste plateforme française de financement participatif, KissKissBankBank. L’objectif : trouver 12 000 euros en 44 jours, avant le 26 décembre. Contre toute attente, MAMM Cookies relève haut la main le défi. 208 personnes cofinancent le projet porté par MAMM Cookies. Histoire de passer à la vitesse grand V !

www.mamm-cookies


LE POUPOUPIDOU en pince pour les jupes à vélo



La toute petite entreprise Le Poupoupidou fait ses premiers pas, grâce à une pince à jupes dédiée aux cyclistes et plébiscitée sur la plate-forme de financement participatif KissKissBankBank.

Le Poupoupidou a du ressort. Surtout quand il tente de résoudre l’une des énigmes du siècle (au moins !), à savoir : comment rouler à bicyclette quand on porte une jupe ou un kilt ? Son histoire commence là, croise celle des pinces à linge dont personne ne connaît vraiment l’inventeur. Le Poupoupidou, l’invention de Céline et Marc Demonfaucon, est un drôle de petit accessoire, dont la forme évoque un maillot de bain bustier. Doté de deux aimants, il se clipse facilement entre selle de vélo et jupe, à l’aide d’une pince à linge en bois, discrètement glissée sous la coque en caoutchouc. Les jupes ne s’envolent plus comme cela leur chante, au risque de se coincer dans les rayons de vélo. « Nous avions juste envie d’aller jusqu’au bout de notre rêve ! affirment à l’unisson Céline, adjointe à la responsable qualité au sein de Val Nantais (coopérative maraîchère à Saint-Julien-de-Concelles) et Marc, coach sportif, qui s’est formé à la CAO pour prototyper le Poupoupidou. Aujourd’hui, tous deux sont inventeurs. Entre novembre 2014 et janvier 2015, Poupoupidou vit un grand tournant. L’artiste nantais Möön, directeur artistique du projet, bichonne son logo, Laurent Legeay, de la compagnie Naze Broc Circus, la musique de sa vidéo. Et hop ! Le Poupoupidou rebondit sur la plateforme de crowdfunding KissKissBankBank. 270 personnes cofinancent (à hauteur de plus de 8 000 euros en deux mois), notamment le moule d’injection 3D nécessaire à la fabrication quasi industrielle du Poupoupidou (un stock de 6 000 pinces à jupe est prévu). Tandis que la jeune entreprise éponyme naît officiellement, accompagnée par le cabinet Avenir Entreprises et soutenue, notamment, par la société CEMI, spécialisée dans l’injection des thermoplastiques. « Nous ne connaissons pas complètement la suite de cette aventure, mais déjà, nous sommes très heureux ! Plein de gens nous aident dans des proportions inattendues » soulignent Céline et Marc. Le Poupoupidou participera au fameux concours Lépine au cours du printemps, ainsi qu’à l’événement métropolitain Velo-city 2015. On lui souhaite bon vent.

www.lepoupoupidou.fr


Textes : Cécile Faver / Photos : Patrick Garçon


mise à jour le 26 juillet 2016



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48